Basket - NBA : Noah n'intéresse pas Minnesota

Basket - NBA : Noah n'intéresse pas Minnesota©Media365

Aurélien CANOT, publié le jeudi 13 septembre 2018 à 09h19

Joakim Noah (33 ans, 2,11 m) ne rejoindre pas Minnesota. A en croire le journaliste new yorkais Marc Stein, les Wolves ne sont pas intéressés par la venue du pivot français des Knicks.

Le scénario était pourtant facile. Coupé prochainement par les Knicks, « Yooks » allait rebondir du côté de Minnesota, principal point de chute cité pour accueillir le pivot français de 33 ans. Une piste qui semblait d'autant plus plausible que le nouveau coach des Wolves n'est autre que Tom Thibodeau, ancien entraîneur de Noah à Chicago pendant ses cinq années passées dans l'Illinois. Thibodeau a d'ailleurs emmené dans ses valises plusieurs joueurs qu'il a eus sous ses ordres chez les Bulls, Jimmy Butler, Derrick Rose, Taj Gibson et le dernier en date Luol Deng lundi dernier. Il n'y aurait rien eu d'étonnant à ce que le coach américain fasse également appel à Noah, longtemps clé de voûte de son système à Chicago. Mais le fils de Yannick devra patienter avant de collaborer éventuellement de nouveau avec Thibodeau. Le pivot international français ne ferait pas partie, en effet, des plans du nouvel entraîneur de Minnesota, pas plus que les Wolves ne seraient intéressés par l'ancien intérieur des Bulls, assure Marc Stein.

Pour l'instant, Noah est toujours aux Knicks


L'insider bien informé du New York Times croit savoir que la franchise ayant terminé huitième de la saison régulière à l'Ouest l'an passé avant de se faire gifler (4-1) par Houston dès le premier tour des play-offs n'aurait « aucun intérêt pour le moment à s'intéresser à Joakim Noah s'il devait être libéré par les Knicks ». Parfaitement compréhensible sachant que le roster des Wolves présente déjà quatre intérieurs, Towns, Dieng, Gibson et Paton. Pour le moment, le natif de New York porte de toute façon toujours officiellement les couleurs de sa ville natale, où il est sous contrat jusqu'en 2020. Mais le joueur exclu en janvier 2018 suite à une altercation avec son coach et qui reste sur deux saisons aux antipodes de ses prestations du côté de Chicago ferait toujours partie à ce jour des potentiels transférables (via la stretch provision, qui permet à une franchise de se séparer de l'un de ses joueurs et d'étaler le restant de son salaire sur plusieurs saisons afin de ne pas exploser son salary cap sur une seule saison). Une chose est sûre : s'il est bel et bien tradé, ce ne sera pas à Minnesota.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.