Bleus : Fournier n'aurait pas " misé sur l'Espagne en finale "

Bleus : Fournier n'aurait pas " misé sur l'Espagne en finale "©panoramic, Media365

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 18 septembre 2022 à 00h15

Avant la finale de l'EuroBasket 2022, Evan Fournier a fait le point sur l'Espagne, le prochain adversaire des Bleus, et sur la montée en puissance de la France dans cette compétition.



Ce dimanche, à 20h30, l'équipe de France a rendez-vous avec son histoire à la Mercedes-Benz Arena de Berlin. En effet, après la médaille d'argent obtenue lors des Jeux Olympiques 2020 à Tokyo, les Bleus pourraient monter sur le toit de l'Europe en cas de victoire contre l'Espagne, lors de l'EuroBasket 2022. Si Vincent Collet a déclaré ne pas être surpris de retrouver la Roja en finale, Evan Fournier semblait lui plus étonné par l'identité du prochain adversaire des Bleus. « S'il y avait eu un pronostic à faire, je n'aurais pas misé sur l'Espagne en finale. Mais elle a un savoir-faire particulier en Europe. Quel que soit leur groupe, tu retrouves toujours chez eux la notion d'équipe. C'est très marqué. Ce n'est jamais autour des individualités, même quand il y avait les Gasol. Ils arrivent toujours à trouver une solution », a notamment déclaré le joueur des New York Knicks à ce sujet.

« On peut marcher sur tout le monde »

Après un parcours sinueux dans cette compétition, fait de deux "miracles" lors de la phase finale contre la Turquie (87-86, ap) et l'Italie (93-85, ap) puis d'un très large succès en demi-finale contre la Pologne (95-54), le numéro 10 des Bleus s'est également exprimé sur la dynamique française. « Chaque compétition a son histoire. Je me suis toujours méfié des préparations où tout se passe bien, des phases de poules où tu marches sur tout le monde. C'est vrai, on a eu pas mal de moments de vide, même en huitièmes ou en quarts, mais l'important est d'apprendre de ses erreurs, d'avancer, de progresser, a reconnu Fournier, lors d'une interview à L'Equipe. Maintenant, on se retrouve dans une position plutôt confortable. On est renforcés dans l'idée qu'en faisant un match complet, on peut marcher sur tout le monde. » Pour rappel, l'équipe de France n'a remporté qu'une fois l'Euro, c'était en 2013, après avoir sorti l'Espagne en demi-finale. A eux d'imiter ce dimanche leurs ainés !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.