Préparation : Les Bleues battues elles aussi en Espagne

Préparation : Les Bleues battues elles aussi en Espagne©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 09 juillet 2021 à 00h01

Comme l'équipe de France masculine un peu plus tôt, les Bleues se sont elles aussi inclinées (72-61), jeudi soir à Malaga pour leur premier match de préparation pour les JO et également à l'occasion de leur première sortie depuis la nouvelle défaite en finale de l'Euro.

Il y aura assurément de la revanche dans l'air, samedi soir sur le parquet de l'AccorArena pour une deuxième double confrontation en l'espace de 48 heures entre la France et l'Espagne. Au même titre que ses homologues de l'équipe de France masculine un peu plus tôt sur ce même parquet de Malaga (défaite 86-77), les Bleues ont elles aussi bu la tasse (72-61) face aux Espagnoles. Une lourde défaite même à l'arrivée pour les joueuses de Valérie Garnier, passées à côté de leur deuxième mi-temps et qui ont surtout touché le fond lors d'un dernier quart-temps qui a tourné à la démonstration (19-8) des ex-doubles championnes d'Europe en titre. Pour leur première sortie depuis leur nouvelle désillusion en finale de l'Eurobasket (quatrième défaite de suite), les Françaises avaient pourtant été loin d'être ridicules en début de match. Bien aidées par les pertes de balle à répétition de leurs adversaires, Endi Miyem et les quadruples vice-championnes d'Europe malheureuses avaient même fait la course en tête pendant de longues minutes. Et si l'Espagne était un temps repassée devant, ce sont les Françaises qui continuaient de mener les débats, grâce notamment à une Marine Johannes écœurante sur les shoots de loin (14 points, 4 rebonds), à l'image de ce tir venu d'ailleurs au buzzer du premier quart-temps.


Les Bleues s'écroulent dans le dernier quart-temps



Malheureusement pour les Bleues, qui ont mené un moment de 11 points (leur plus large avance dans cette partie), l'Espagne n'a jamais rien lâché. A l'issue d'un troisième quart-temps mieux négocié, les Espagnoles ont gommé petit à petit leur handicap avant de reprendre les commandes de la rencontre de nouveau, et de ne plus les lâcher cette fois lors d'une fin de match pas loin d'être cauchemardesque pour la France. Car si les équipes se sont longtemps rendu coup pour coup, la pression espagnole a fini par faire craquer les Bleues, méconnaissables dans le money time. Valérie Garnier a bien essayé de poser un temps-mort pour calmer la fougue adverse d'Alba Torrens (19 points) et des Ibères, mais en vain. A l'arrivée, la France, restée six minutes sans marquer et bloquée à 8 points (19-8) dans ce dernier quart-temps, s'incline de onze points lors d'un match pourtant extrêmement serré. Samedi, Marine Fauthoux (6 points, 4 rebonds, 3 passes), promue cheffe d'orchestre en l'absence d'Alix Duchet, laissée au repos, et ses partenaires sont prévenues : il faudra tenir la distance. Sous peine de prendre encore l'eau en fin de match pour ce qui constituera l'ultime répétition avant Tokyo.

Les meilleures marqueuses françaises : Johannes (14 points), Miyem (12), Gruda (8), Ciak (8), Fauthoux (6)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.