Equipe de France : Heurtel s'engage à ne pas aller jouer en Russie

Equipe de France : Heurtel s'engage à ne pas aller jouer en Russie©Media365

Marie Mahé, Media365, publié le mardi 02 août 2022 à 15h55

Ce mardi, en conférence de presse, Thomas Heurtel a assuré avoir signé l'attestation sur l'honneur exigée par la Fédération française de basket. Pour affirmer qu'il n'ira pas jouer en Russie, ce qui le rendrait alors non sélectionnable.



Son cas faisait parler ces dernières heures. Mais Thomas Heurtel l'assure, il veut éviter de compromettre ses chances d'évoluer au sein de l'équipe de France. Pas plus tard que ce lundi, la Fédération française de basket avait alors publié un communiqué dans lequel elle affirmait que tout joueur évoluant actuellement, ou l'envisageant à l'avenir, en Biélorussie et en Russie ne sera alors plus sélectionnable, et ce jusqu'à la fin de la guerre en Ukraine, qui a débuté le 24 février dernier. Chaque joueur doit ainsi signer une attestation sur l'honneur, selon les exigences formulées par l'instance. En conférence de presse, ce mardi, le principal intéressé, qui se trouve actuellement sans club, s'est justement confié à ce sujet, alors que son nom circulait encore tout récemment du côté du club russe du Zenit Saint-Pétersbourg. Mais le meneur de 1,89 mètres, aujourd'hui âgé de 33 ans, l'assure, il a bien signé cette fameuse attestation.

"Focus uniquement sur l'équipe de France"

Actuellement, Thomas Heurtel se trouve avec le groupe de l'équipe de France, en pleine préparation de l'Eurobasket programmé entre le jeudi 1er et le dimanche 18 septembre prochains et qui se déroulera du côté de l'Allemagne, même si la sélection n'est pas encore définitive. Quand il lui a été demandé où en était sa recherche de club, Heurtel a confié, dans un premier temps, dans des propos rapportés par L'Equipe : "Pour l'instant, je suis en équipe de France, et je suis focus uniquement sur l'équipe de France." Avant de poursuivre : "Mes agents sont en contact avec des clubs. Des clubs russes, notamment, si vous voulez savoir. Mais également d'autres qui disputent l'Euroligue, en Espagne. On verra bien ce qui se passe dans le futur." Avant donc d'assurer qu'il avait ainsi bel et bien signé cette fameuse attestation sur l'honneur : "Car sinon, je ne serais pas là."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.