Bleus : Moerman confirme son retrait

Bleus : Moerman confirme son retrait©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le vendredi 31 décembre 2021 à 10h56

Sacré champion d'Europe avec l'Anadolu Efes Istanbul mais absent du groupe médaillé d'argent aux JO de Tokyo, Adrien Moerman confirme sa retraite internationale.



L'année 2021 qui s'achève a été particulièrement animée et riche pour le sport français. Les sports collectifs se sont notamment illustrés en brillant à Tokyo aux Jeux Olympiques. Les volleyeurs et handballeurs ont raflé la médaille d'or tandis que les basketteurs dirigés par Vincent Collet ont décroché une splendide médaille d'argent à l'issue d'une finale perdue face aux Etats-Unis que les Tricolores avaient surpris à la surprise générale dès le premier match.

12 sélections entre 2014 et 2019 pour Moerman

Une breloque argentée glanée sans deux joueurs pourtant sacrés champions d'Europe avec l'Anadolu Efes Istanbul le 30 mai précédent (86-81 contre le FC Barcelone). Depuis 2018, Adrien Moerman et Rodrigue Beaubois font les beaux jours du club turc qui s'est incliné jeudi contre l'Unics Kazan (75-67). Moerman brille mais on ne le verra plus avec le maillot bleu qu'il a porté 12 fois entre 2014 et 2019. Déçu après sa non-sélection aux JO, il avait confié que l'équipe de France était finie pour lui. Il confirme dans L'Equipe, vendredi. « Comme je l'ai dit, c'est terminé. J'ai fait mon petit chemin en équipe de France (12 sélections entre 2014 et 2019). À 33 ans, on devient vieux. Je préfère laisser la place à des jeunes qui commencent à s'imposer en Euroligue, comme (Guerschon) Yabusele, et passer plus de temps avec ma famille que de venir, de ne pas être pris et de gâcher mon été », explique l'ailier-fort de 33 ans.


Beaubois : « Oui, j'ai parlé à Vincent (Collet), mais je ne dirai pas ce qu'on s'est dit »

Quant à Rodrigue Beaubois, jamais apparu sous la tunique tricolore, il avait été en contact avec le sélectionneur national avant les JO, sans toutefois prendre à l'aventure japonaise. « Mieux vaut se concentrer sur le fait qu'on a gagné une médaille... Oui, j'ai parlé à Vincent (Collet), mais je ne dirai pas ce qu'on s'est dit. Je ne pouvais pas y aller pour des raisons familiales mais ce n'est pas le plus important. Leur exploit l'est », relève l'arrière de 33 ans qui veut profiter de ses dernières années. « Quand je lis que quelqu'un a 33 ans, je me dis : "mince, moi aussi", alors que je ne le sens pas sur le terrain. Que je le veuille ou non, la fin est proche. Quand j'étais jeune, je me disais que quelqu'un de cet âge-là allait bientôt s'arrêter », lâche l'ancien des Dallas Mavericks.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.