Bleues : Hartley n'a pas fait une croix sur l'équipe de France

Bleues : Hartley n'a pas fait une croix sur l'équipe de France©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le jeudi 11 novembre 2021 à 16h55

De retour sur les parquets après une grave blessure en août 2020, Bria Hartley espère désormais retrouver son meilleur niveau et être à nouveau sélectionnée en équipe de France.



Bria Hartley rêve toujours des Bleues. Sélectionnée depuis 2018 en équipe de France par Valérie Garnier, l'arrière qui joue actuellement à Phoenix a cependant vu sa carrière se stopper en août 2020, à cause d'une rupture du ligament croisé du genou droit. Absente lors de l'Euro 2021 puis des Jeux Olympiques 2020, la Franco-Américaine a depuis retrouvé les parquets en WNBA. C'est donc de loin que l'intéressée a suivi le parcours de ses coéquipières cette été. « J'étais tellement excitée pour elles. Aller aux JO et gagner une médaille, c'est un objectif majeur en tant qu'athlète. Je suis aussi fière de la façon dont elles ont gagné cette médaille », a-t-elle notamment expliqué, qui devrait à l'avenir être en concurrence avec Gaby Williams pour la place de "naturalisée." De son côté, l'équipe de France s'apprêt à ouvrir une nouvelle page ce jeudi avec la première sur le banc de Jean-Aimé Toupane contre l'Ukraine, un match comptant pour les qualifications à l'Euro 2023.

Hartley vise un retour avec les Bleues et Paris 2024

« Revenir en équipe de France ? Oui, c'est un objectif. Je ne sais pas quels sont les plans de l'équipe de France. Ils ont changé de coach et j'avais une relation très forte avec Valérie (Garnier, l'ex-sélectionneuse). On verra ce que le nouveau staff veut faire. S'ils me choisissent pour revenir dans l'équipe, j'en serai honorée. (...) Paris 2024 ? Bien sûr (que c'est un objectif) ! D'autant plus qu'après avoir manqué Tokyo, ce sera probablement ma dernière chance de jouer les JO, a également confié Hartley, lors d'un entretien à L'Equipe. On verra ce qui se passera, j'espère avoir l'opportunité de jouer avec les Bleus. Je pensais que je pourrai jouer à Tokyo mais on ne sait jamais ce qui peut se passer. Je vais me concentrer sur cette année, puis la prochaine, et j'espère que je ferai partie de l'équipe en 2024. En plus, ce sera à Paris donc j'espère que j'aurai l'opportunité d'y jouer. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.