Bourges - Rupert : "C'était le match parfait"

Bourges - Rupert : "C'était le match parfait"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 03 mai 2022 à 21h48

Iliana Rupert éclabousse de son talent tous les parquets qu'elle foule, à tel point qu'elle a été élue MVP de la saison régulière de Ligue féminine de basket. Comme elle l'avait déjà été lors du récent Final Four d'Eurocoupe.



Dans un Prado en feu, Bourges a remporté le mois dernier l'Eurocoupe en venant à bout de Venise au terme d'une finale incroyable par l'ampleur de son score, les Berruyères inscrivant près du double de points de leur adversaire (74-38). Iliana Rupert est passée mardi chez Sport en France, afin de récupérer son trophée de MVP de la saison régulière de LFB, mais aussi de revenir sur cet incroyable souvenir encore frais : "N'encaisser que neuf points sur une seconde période, je n'avais jamais vu ça. Encore moins en finale, et encore moins en finale d'Eurocoupe ! C'est beau, ça fait plaisir de produire un tel basket à ce moment-là, devant un Prado plein. C'était le match parfait." La fille du regretté Thierry a également été élue MVP du Final Four de la compétition.

"On n'abandonne jamais !"

La future joueuse de Las Vegas, où elle a été draftée en WNBA, révèle une anecdote interne à la veille du Final Four : "Paco, un bénévole, m'a dit à l'entraînement qu'il voulait que je sois MVP. Que je pouvais et que j'allais l'être. C'est sorti un peu de nulle part, ça m'a fait vraiment hyper plaisir. Après la victoire, je l'ai recroisé sur le terrain, il avait les larmes aux yeux et il m'a dit qu'il était super content, qu'il avait confiance en moi. C'est quelque chose qui m'a marqué."


Iliana Rupert, médaillée de bronze olympique à 20 ans à Tokyo, insiste sur le fait que ses coéquipières lui témoignent toujours constamment de leur énorme confiance en elle, ce qui l'installe ainsi en tant que leader : "Il fallait que je sois plus régulière cette saison, dans mes responsabilités. Je ne devais pas avoir peur, intégrer plus aussi le tir à trois points." Les Berruyères, qui attendent désormais les quarts de finale de LFB, sont "un rouleau compresseur" : "On se connaît depuis plusieurs années, les automatismes sont hyper naturels. Cette expérience commune fait vraiment la différence. Et on n'abandonne jamais !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.