Coupe du monde (F) : Battues par la Serbie, les Bleues affronteront la Chine

Coupe du monde (F) : Battues par la Serbie, les Bleues affronteront la Chine©Panoramic, Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le mardi 27 septembre 2022 à 15h42

Déjà qualifiées, les Bleues devaient battre la Serbie, ce mardi à Sydney pour terminer à l'une des deux premières places de la poule et éviter un gros morceau en quarts de finale. Malheureusement pour les Françaises, elles se sont inclinées face aux Serbes (68-62). Heureusement, elles affronteront la Chine et pas les Etats-Unis.



Les Bleues, ou comment se compliquer la vie. Plus précisément, se savonner la planche. Ce n'était pourtant pas faute de connaître la donne avant de rentrer sur le parquet de Sydney, ce mardi pour ce qui constituait l'ultime sortie des deux équipes dans cette phase de poules. Même déjà qualifiées, les Françaises n'avaient pas terminé le travail pour autant. A savoir mettre un dernier et précieux coup de collier pour s'offrir une nouvelle victoire (sa quatrième depuis le coup d'envoi de cette Coupe du monde) et éviter ainsi de se frotter à un gros morceau en quarts de finale. Pour cela, il fallait terminer à l'une des deux premières places du groupe B. Cela passait par une victoire face à ces Serbes qui s'étaient inclinées contre l'Australie et au Canada avant d'affronter la France. Malheureusement, de nouveau succès, il n'y a pas eu pour les Bleues, qui se coltineront donc les les terribles Chinoises au tour suivant pour une place dans le dernier carré. L'équipe de France n'a en effet pas tout perdu, dans la mesure où malgré cette défaite contre la Serbie, elle est tout de même parvenue à éviter les Etats-Unis, contrairement aux Serbes, qui se frotteront aux terribles Américaines en quarts de finale (l'Australie sera opposée à la Belgique et le Canada à Porto Rico). Avec la Chine en face au prochain tour, les Bleues, elles, s'en sortent presque bien.

Les Bleues catastrophiques au rebond offensif



Hormis un 15-2 presque inimaginable venu les placer un temps en tête en première mi-temps (37-32 à la pause), les joueuses du controversé Jean-Aimé Toupane, qui a souffert de la comparaison avec la coach franco-serbe du camp adverse (Marina Maljkovic), n'ont de toute façon jamais entrevu cette victoire qui leur aurait permis de réaliser une magnifique opération et de poursuivre sur leur élan des deux matchs précédents. La faute en premier lieu à une faillite assez incroyable aux rebonds (44-25), en particulier offensifs (8 seulement pour les Bleues, contre 16 pour les Serbes). Les nombreux ballons perdus (21) par Yvonne Anderson (18 points, meilleure marqueuse de la rencontre) et ses coéquipières conjugués aux 14 interceptions réussies par les Tricolores auraient pourtant pu laisser penser que la France parviendrait à déjouer le piège serbe pour enchaîner une troisième victoire avant de défier la Belgique ou Porto Rico en quarts (adversaires promis aux Bleus en cas de victoire). Mais comme les rebondeuses, les shooteuses françaises n'étaient pas dans un grand jour (26 sur 63 aux tirs, 7 sur 26 à trois points). Et cette fois, même les efforts de Gabby Williams (16 points) ou Alexia Chartereau (16) n'ont pas suffi à faire oublier les nombreuses lacunes collectives de l'équipe. Et face à la Chine, cela pourrait faire très mal.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.