WNBA : Rupert championne avec Las Vegas

WNBA : Rupert championne avec Las Vegas©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le lundi 19 septembre 2022 à 08h53

Les Las Vegas Aces ont remporté le premier titre WNBA de leur histoire ce dimanche contre le Connecticut Sun. Même si elle n'a pas joué le Match 4, la Française Iliana Rupert décroche un nouveau trophée cette année. De quoi rejoindre les Bleues avec confiance pour la Coupe du Monde.


Championne de France, victorieuse de l'Eurocoupe, MVP de la Ligue féminine, MVP du carré final de l'Eurocoupe... et maintenant championne WNBA ! Iliana Rupert est en train de vivre une année de rêve et de devenir, à seulement 21 ans, l'une des joueuses françaises les plus en vue. Après sa brillante saison avec Bourges, la fille du regretté Thierry (35 sélections chez les Bleus, décédé en 2013 à 35 ans) s'est envolé fin juin pour les Etats-Unis pour rejoindre les Las Vegas Aces, qui l'avaient draftée en douzième position l'an passé. Et après avoir disputé 17 matchs de saison régulière et 7 matchs de play-offs, elle a décroché le Graal dimanche en devenant championne WNBA. Les Las Vegas Aces ont en effet remporté le premier titre de leur histoire (la franchise n'est arrivée dans le Nevada qu'en 2018) en battant le Connecticut Sun sur le score de 3-1.

Un rôle mineur en WNBA 

Dimanche, les joueuses de Becky Hammon l'ont emporté 71-78 à l'extérieur, devant 9 652 spectateurs, pour conclure leur saison avant même le Match 5 décisif. Iliana Rupert, qui avait tourné à 3,8 points et 2,3 rebonds en 13 minutes en moyenne en saison régulière et à 2,1 points et 0,4 rebonds en 7 minutes en play-offs, avait un rôle mineur dans cette équipe, bien loin de son statut d'intérieure majeure à Bourges, et elle n'a d'ailleurs pas joué le Match 4. Après cette victoire en WNBA, la troisième pour une joueuse française après Sabrina Palie en 2006 avec Detroit et Sandrine Gruda en 2016 avec Los Angeles, Iliana Rupert va désormais pouvoir se tourner sereinement vers l'équipe de France. Puisqu'après avoir disputé une magnifique saison avec Bourges et avec Las Vegas, c'est la Coupe du Monde qui attend la joueuse aux 42 sélections avec les Bleues, et un match contre l'Australie, pays-hôte, dès ce jeudi. A priori, aller chercher le trophée semble inaccessible pour les Françaises face aux redoutables Américaines, mais une médaille d'argent ou de bronze ferait déjà le bonheur de Rupert et ses coéquipières. Il sera temps ensuite de penser à son prochain club, la Virtus Bologne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.