Une basketteuse espagnole révèle son homosexualité

Une basketteuse espagnole révèle son homosexualité©Media365
A lire aussi

Benjamin Tichit, publié le lundi 06 août 2018 à 14h20

L'internationale espagnole de basket Laura Nicholls a dévoilé, ce samedi, son homosexualité avec une publication sur son compte Instagram où elle apparaît avec sa compagne, la mannequin Sofía del Prado.

La joueuse de basket Laura Nicholls a annoncé, ce samedi, son homosexualité via un post Instagram où elle apparaît en compagnie de sa compagne, la mannequin Sofía del Prado. Avec 161 sélections avec l'Espagne au compteur, la native de Santander est l'une des cadres de la sélection ibérique avec la capitaine Laia Palau. Depuis ses débuts sous le maillot espagnol aux Jeux Olympiques 2008 de Pékin, la joueuse de 29 ans a participé à toutes les épopées de la Roja avec deux titres de champion d'Europe (2013, 2017), une médaille d'argent au Mondial 2014 et une deuxième place aux Jeux de Rio 2016. La championne d'Espagne 2014 aura encore l'opportunité d'agrandir son palmarès sur la scène internationale lors du championnat du monde qui se tiendra à Tenerife entre le 22 et le 30 septembre, où elle sera encore essentielle pour son équipe. Avec l'annonce de son homosexualité, la pivot rejoint la douzaine d'athlètes espagnols à avoir pris la décision de parler de leur orientation sexuelle et devient ainsi la pionnière dans le monde du basket féminin espagnol.

Le basket américain agit pour briser le tabou de l'homosexualité


L'internationale espagnole s'inscrit aussi dans le mouvement du basket mondial et notamment américain pour changer les mentalités concernant l'homosexualité. Seul Jason Collins a fait son « coming out » alors qu'il était encore en activité en NBA, mais la Ligue américaine agit tout de même pour cette cause. En effet, la Grande Ligue a son propre char lors de la Gay Pride et a décidé de retirer le All Star Game 2017 à Charlotte en raison des lois homophobes promulguées en Caroline du Nord. La WNBA effectue quant à elle une action constante avec un événement annuel et des joueuses qui prennent position pour briser ce tabou. Ainsi, la Ligue féminine a organisé un mois de la fierté cette saison, durant lequel les douze équipes ont participé. Une partie des profits de cet événement a été reversée à GLSEN, une association qui lutte contre les discriminations et le harcèlement des élèves à cause de leur orientation sexuelle. De nombreuses joueuses de la WNBA ont également pris position « pour briser un tabou », a expliqué Brittney Griner, basketteuse américaine qui a avoué son homosexualité en 2013. Cette dernière considère que pour faire bouger les choses il faut « d'abord le mettre en lumière et en parler ». D'autres stars de la Ligue féminine ont également révélé leur homosexualité. C'est le cas notamment de la MVP de la saison 2014-15, Elena Delle Donne.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU