Un All-Star Game qui tourne à la dérision

Un All-Star Game qui tourne à la dérision©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le lundi 20 février 2017 à 18h11

Nommé coach de l'équipe de l'Ouest pour le All Star Game 2017, Steve Kerr a été aux premières loges de la mascarade vécue dans la nuit du dimanche à lundi avec une absence totale de défense de chaque côté du terrain.

On ne va pas se mentir, le match des étoiles du dimanche du All-Star Game n'est et ne sera jamais un grand match de basket. On a beau empiler les stars de la NBA sur un terrain de basket, ce match n'est pas le match de l'année, loin de là. Le duel de cette nuit en est encore une fois la preuve ultime que dunk et alley-oop (75 alors que le record était de 57) sont plus importants que défendre. 374 points inscrits en 48 minutes, c'est propre mais quand on paye une place au prix de cet événement, forcément qu'on est en droit d'en attendre plus, d'un peu plus d'intensité et d'enjeu. Ce 66eme All-Star Game à la Nouvelle Orléans a tourné à la dérision. Peut-être un mal pour un bien dans les années à venir. Steve Kerr, coach de la Team Ouest, était aux premières loges et souhaite du changement pour redonner de l'attractivité au rendez-vous annuel de la NBA.

« Je pense que dans le passée, au moins dans le dernier quart, les gars élevaient le niveau d'intensité défensive. Tout du moins c'est ce à quoi je m'attendais. Ce n'est pas arrivé ce soir. J'aimerais voir un peu plus de compétition mais je ne sais pas comment faire. Cela dépend vraiment des joueurs. Vous avez vu le film «  »Weekend At Bernie's »? Ils pourraient aussi mettre des cadavres sur le banc de touche. En tant que coachs, nous ne faisons plus rien. Nous sommes juste là pour soutenir l'équipe. Je pense que ce serait bien de pouvoir motiver les joueurs d'une façon ou d'une autre. Je ne sais, peut-être impliquer leurs œuvres de charité avec le vainqueur qui remporterait un prix. Mais je pense qu'il est tout de même possible de jouer bien plus dur sans toutefois se sacrifier pour provoquer des passages en force. La c'est presque allé trop loin, il n'y a plus la moindre résistance. Je pense qu'il y a un juste milieu à trouver. »

Une pensée validée également chez certains joueurs comme Isaiah Thomas. Le meneur des Celtics a participé à son deuxième ASG d'affilé mais il ne l'a que très peu apprécié face à l'absence de défense. « Je ne pouvais pas jouer, c'est vraiment bizarre. J'ai failli rater quelques lay-ups à cause de ça parce que je voulais aller chercher le contact. J'espère que dans les prochaines années, le match sera un peu plus compétitif. C'est dur de juste courir et de prendre des tirs ouverts. » Vitrine de la NBA le temps d'un week-end, l'All-Star Game va devoir être vite remis en question par la direction et Adam Silver afin de lui rendre son lustre d'antan même si l'on ne retrouvera bien évidemment jamais l'intensité d'un match de play-offs.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Un All-Star Game qui tourne à la dérision
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]