Sans club, Epoupa n'est "pas dans le rush"

Sans club, Epoupa n'est "pas dans le rush"©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le jeudi 11 juin 2020 à 16h30

MVP des finales du championnat australien, Olivia Epoupa ne pourra pas y retourner puisqu'il est désormais réservé aux joueuses locales. Et si la piste WNBA s'est aussi évanouie, la meneuse des Bleues ne s'inquiète pas.



Sereine, Olivia Epoupa. La médaillée d'argent de l'Euro 2019 a pourtant appris qu'elle était contrainte de quitter son club de Canberra, avec qui elle a remporté le dernier championnat et été élue meilleure joueuse des finales, le championnat australien ayant décidé d'interdire les joueuses étrangères en raison de la crise sanitaire et économique. "J'avais des contacts en Australie, j'étais préparée à cette éventualité donc ça n'a pas été une surprise en tant que tel. Le pays a été l'un des moins affectés par l'épidémie, donc il n'y a pas eu véritablement de cause... Dans le pays, il y a un grand respect des normes d'hygiène. Maintenant, c'est une décision que je respecte. Repartir en Australie car je m'y sentais bien, cela faisait partie des options. Mais il faut l'accepter", déclare la meneuse tricolore à France TV.

"J'ai été pénalisée"

La joueuse de 26 ans, qui évoluait depuis 2017 en Turquie avant de rejoindre l'an dernier l'Australie, où elle aura vécu "une très belle expérience", devait découvrir un nouveau pays au printemps. Elle était ainsi censée participer au camp d'entraînement du Phoenix Mercury de sa coéquipière chez les Bleues Bria Hartley. Mais, en raison de la pandémie, l'équipe de l'Arizona a dû réduire son effectif à 12 joueuses, avant que celles-ci soient payées malgré la suspension de la saison. "Oui, je devais faire partie du training camp et éventuellement avoir ma chance pour faire partie du roster final. Mais on a été handicapés par cette pandémie, des personnes ont été affectées à des niveaux totalement différents. J'ai été pénalisée par la tournure que cela a pris. (...) Si ce n'était pas le timing cette année, ce le sera peut-être l'année prochaine ou dans l'avenir. La coach a été très correcte", confie-t-elle encore. Si Olivia Epoupa n'ira donc pas tout de suite en WNBA, elle ne s'inquiète pas pour l'avenir et "travaille tranquillement" : "Je ne suis pas dans le rush au vu de la situation."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.