Olympiakos : Le coach souffre d'une sclérose en plaques

Olympiakos : Le coach souffre d'une sclérose en plaques©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le mardi 20 août 2019 à 11h47

David Blatt, l'actuel entraîneur de l'Olympiakos Le Pirée, a révélé lundi qu'il souffrait d'une sclérose en plaques. Mais le coach de 60 ans espère pouvoir continuer son travail du mieux possible.

Il est l'un des coachs européens les plus respectés, et il doit désormais lutter contre la maladie. L'Américano-Israélien David Blatt (60 ans), actuel entraîneur de l'Olympiakos Le Pirée, a révélé ce lundi qu'il souffrait d'une sclérose en plaques depuis quelques mois. « Il s'agit d'une maladie auto-immune qui peut changer et change de bien des façons votre qualité de vie, ainsi que votre capacité d'accomplir même les fonctions les plus élémentaires. Quand j'ai surmonté le choc initial et la douleur de comprendre comment cela allait et pourrait changer ma vie, j'ai décidé de ne rien céder. J'allais seulement m'adapter et m'ajuster pour trouver des moyens de continuer ma vie aussi normalement que possible. (...) Le problème, dans mon cas et à mon âge, c'est que ça se manifeste principalement dans la faiblesse des jambes. La fatigue, l'équilibre et la force sont de vraies difficultés pour moi. J'ai adopté un régime spécifique à base d'exercices de renforcement et d'équilibre, ainsi que de la natation et des exercices aquatiques pour améliorer ma condition physique générale et aider à la souplesse et au mouvement musculaire. »

L'Olympiakos en D2 grecque cette saison

L'ancien entraîneur du Maccabi Tel-Aviv, du Benetton Trévise, de l'Aris Salonique ou encore des Cleveland Cavaliers, vainqueur notamment de l'Euroligue en 2014 (avec le Maccabi) et finaliste NBA la saison suivante avec la franchise de LeBron James, espère pouvoir continuer son métier du mieux possible. La saison 2019-20 s'annonce donc particulière à plusieurs niveaux pour le club grec, qui évoluera en deuxième division suite à sa relégation pour avoir déclaré forfait en play-offs contre le Panathinaikos (l'Olympiakos estimait que son rival était avantagé par les arbitres), mais qui espère bien jouer les premiers rôles en Euroligue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.