NCAA : Virginia sacré pour la première fois

NCAA : Virginia sacré pour la première fois©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 09 avril 2019 à 07h42

Un an après s'être fait honteusement sortir au premier tour de la March Madness, Virginia a pris sa revanche, lundi soir, en s'imposant face aux Texas Tech Raid Raiders de Joshua Mballa (qui n'a pas joué) en finale NCAA (85-77) à l'issue d'un match fou et après prolongation. Héros de ce premier sacre de l'histoire des Cavaliers, DeAndre Hunter (27 points, 7 rebonds) a été le grand homme de cette finale.

Première fois pour Virginia. Un an après sa défaite aussi inattendue qu'honteuse dès le premier tour de la March Madness, face au Petit Poucet de la compétition Maryland-Baltimore County - un affront que n'avait encore jamais connu la tête de série numéro 1 - l'université de Virginie a pris une éclatante revanche, lundi soir en décrochant à l'US Bank Stadium de Minneapolis le tout premier titre de champion NCAA de son histoire. Les Cavaliers l'ont emporté au bout du suspense et à l'issue d'un match fou face à Texas Tech (85-77 après prolongation) et à leur joueur français Joshua Mballa, qui a toutefois assisté à la chute des siens depuis le banc de touche (le jeune international français U19 n'avait déjà pas été utilisé en demi-finales de ce Final Four). Une fois de plus, Virginia a donc dû s'employer jusqu'à la dernière seconde (cela avait déjà été le cas contre Purdue et Auburn) pour obtenir le droit d'enfin soulever ce prestigieux trophée remis chaque année au vainqueur du non moins prestigieux championnat universitaire de basket américain.

Hunter arrache la prolongation puis fait l'écart  



Un premier sacre qui doit grandement à la performance XXL une fois de plus de la star des Cavaliers DeAndre Hunter. Très en vue, l'arrière de 21 ans avait permis à son équipe de passer en tête juste avant la pause (32-29). Auteur du meilleur match de sa carrière (27 points, 7 rebonds, 8 sur 15 aux tirs, dont 4 sur 5 à trois points), le numéro 12 a poursuivi sur sa lancée de la première mi-temps en seconde période. Hunter a même enfilé une première fois la panoplie de héros de cette finale NCAA en égalisant sur un shoot venu d'ailleurs alors que Texas Tech menait de trois points (68-65) et qu'il ne restait que treize secondes à jouer. Et lorsque les Red Raiders, grâce aux cinq points consécutifs de Matt Mooney (10 points), sont repassés devant, c'est encore Hunter qui s'est chargé d'éteindre l'incendie, de nouveau sur un tir de loin, le natif de Philadelphie redonnant même l'avantage aux siens. Un avantage définitif, puisque les Cavaliers n'allaient plus être rejoints. Un an après avoir vécu la pire soirée de son histoire, Virginia ne pouvait pas rêver de plus belle nuit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.