NBA - James : "Rester chez moi, c'était une bénédiction"

NBA - James : "Rester chez moi, c'était une bénédiction"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le mardi 21 juillet 2020 à 18h11

Comme presque tous les sportifs de haut niveau non célibataires, LeBron James a savouré le confinement afin de profiter des siens. Père de famille, la star a enfin pu arrêter un temps les voyages incessants.



On peut imaginer que le basket est une drogue pour LeBron James, qui a manqué les playoffs NBA la saison dernière après treize apparitions d'affilée depuis 2006, avec Cleveland (jusqu'en 2010) puis Miami (de 2010 à 2014) et à nouveau Cleveland (de 2014 à 2018).

« Quelque chose qui nous permettra de grandir »

Lui-même devait le penser, mais il fait cette confession à propos du confinement et de l'arrêt forcé à cause de la pandémie de coronavirus : « J'ai eu cette possibilité d'être à la maison durant quatre mois. Je crois que c'est la première fois depuis le lycée que je ne voyage pas pour jouer au basket, que ce soit aux Etats-Unis ou ailleurs dans le monde. Pour la première fois, j'ai eu l'occasion de passer du temps à la maison, en famille. Je voyage depuis que j'ai quinze ans, donc depuis plus de 20 ans... Le simple fait d'être chez moi et de voir ma femme et mes enfants, tous les jours, de pouvoir rester là, c'était une bénédiction. »


Désormais star des Lakers, il disputera bien les playoffs à Orlando (Disney World), à huis clos, à partir de la mi-août et après une fin de saison régulière tronquée (reprise le 30 juillet). « Chaque saison a ses propres défis et ses propres obstacles, estime le triple champion NBA, désormais âgé de 35 ans. On doit s'adapter, c'est une saison différente avec un obstacle différent, il faut prendre ça comme quelque chose qui nous permettra de grandir. Pour moi, malgré l'inactivité et la pandémie, rien n'a changé. Il faut s'adapter tous les ans à ces choses auxquelles nous ne sommes pas prêts, et c'est arrivé à nouveau cette saison. » Les Lakers, premiers à l'Ouest, affichent le deuxième meilleur bilan de la Ligue derrière les Milwaukee Bucks, 53 victoires et douze défaites contre 49-14 pour les Lakers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.