NBA : Des conditions inhumaines dans une académie en Chine

NBA : Des conditions inhumaines dans une académie en Chine©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le mercredi 29 juillet 2020 à 23h10

Beaucoup de voix se sont rapidement élevées contre le lancement d'une académie NBA au Xinjiang, en Chine. ESPN a enquêté et les conclusions sont assez édifiantes, dans cette région dénoncée pour la situation des Ouïghours.



L'académie pour les jeunes montée par la NBA dans le Xinjiang, en Chine, serait en cours de fermeture. ESPN a enquêté sur les conditions vécues sur place, et elles sont atroces : des entraîneurs américains employés sur les lieux évoquent des violences de la part de leurs collègues locaux sur les jeunes adolescents, ainsi qu'une absence totale d'éducation alors que ce point devait être central dans le projet lancé par la Ligue. Un technicien américain aurait aussi été arrêté trois fois sans raison ; le même homme, ainsi que d'autres collègues, n'auraient également pas pu obtenir de logement à cause de leur statut d'étrangers. Un ancien employé a comparé ses conditions de travail à celles de "l'Allemagne nazie durant la Seconde Guerre mondiale".

"Les personnes âgées considèrent les châtiments corporels comme une marque d'amour"

Au Xinjiang, où se noue un drame humain concernant la communauté musulmane des Ouïghours, ce sont précisément ces derniers qui étaient surtout victimes de la situation. "Je ne pouvais pas continuer à venir en me disant que tous ces enfants de treize ou quatorze ans allaient finir chauffeurs de taxi", explique un ancien employé. Au-delà de trois incidents de violence physique clairement relatés, un quatrième concernait un cas d'épuisement à cause de la chaleur. "En Chine, la plupart des personnes âgées prennent les châtiments corporels pour acquis, les considérant même comme une marque d'amour et d'attention, explique Jinming Zheng, professeur à l'université de Northumbria et spécialiste du système sportif chinois. L'ancienne génération considère toujours que ça fait partie de la formation."

Huit à dix jeunes étaient aussi entassés sur des lits superposés, dans des chambres prévues initialement pour deux personnes. Les relations entre la NBA et la Chine sont de plus en plus mauvaises depuis le mois d'octobre, quand le directeur général des Houston Rockets, Daryl Morey, a publiquement apporté son soutien aux manifestants pro-démocratie à Hong Kong. Cette prise de position avait conduit à l'arrêt de la diffusion de la NBA à la télévision chinoise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.