NBA - Boston : Gordon Hayward quittera la " bulle " en septembre

NBA - Boston : Gordon Hayward quittera la " bulle " en septembre©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 04 juillet 2020 à 08h15

L'ailier (ou ailier fort) de Boston Gordon Hayward a fait savoir qu'il reprendrait la saison à Orlando avec les Celtics, mais qu'il devra partir en septembre pour la naissance de son quatrième enfant.



Déjà père de trois filles de 1, 4 et 5 ans, Gordon Hayward (30 ans) va accueillir un quatrième enfant au mois de septembre. Pour cette raison, l'ailier (ou ailier fort) des Boston Celtics a d'ores et déjà savoir qu'il quittera la « bulle » d'Orlando, où la saison NBA reprendra le 30 juillet, pour assister à l'accouchement de sa femme. Les C's, auteurs d'une très belle saison, sont actuellement troisièmes de la Conférence Est et pourraient donc être en plein play-offs au moment de la naissance de ce quatrième enfant (les demi-finales de Conférence commenceront le 30 août au plus tard et les finales le 15 septembre). Mais dans ces moments-là, la vie privée est plus importante que la vie professionnelle pour Gordon Hayward. Même si le joueur compte bien revenir au bout de quelques jours, si les Celtics sont toujours en lice.

Hayward : "Quitter mes filles va être un moment vraiment difficile"

« C'est une décision facile pour moi. J'étais présent lors de la naissance de mes trois enfants, et ils sont la chose la plus importante de la vie pour moi. La NBA a instauré un protocole pour cela (naissance d'un enfant ou décès d'un proche notamment, ndlr) et j'espère que je pourrai me mettre en quarantaine, me faire tester le nombre de fois qu'il faudra et faire mon retour avec les gars (si un joueur part moins de sept jours, il devra rester quatre jours en quarantaine, ndlr). (...) Je pense que pour la plupart des gens de la NBA, c'est une décision difficile de partir si longtemps, spécialement quand on a des enfants en bas âge. C'est une expérience unique, car pendant la saison, on part huit ou dix jours et on revient. Ça va être dur, il n'y a aucun doute là-dessus. Quitter mes filles va être un moment vraiment difficile. Mais avoir l'opportunité de se battre pour un titre de champion est quelque chose que beaucoup de joueurs NBA souhaitent. Nous voulons continuer la saison et essayer de finir quelque chose pour lequel on a travaillé toute l'année », a déclaré l'ancien joueur de Utah, qui tournait cette saison à 17,3 points, 6,5 rebonds et 4,1 passes en 33,4 minutes et a disputé tous les matchs des Celtics dans le cinq majeur. Le meneur du Jazz Mike Conley (13,8pts et 4,3pds de moyenne cette saison), dont la femme doit accoucher fin août, sera dans la même situation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.