Ligue Adriatique : L'Etoile Rouge infirme la version de Jackson

Ligue Adriatique : L'Etoile Rouge infirme la version de Jackson©Media365
A lire aussi

Gabriel Vanhoutte, publié le mercredi 24 avril 2019 à 18h22

Edwin Jackson, basketteur du Buducnost Podgorica, avait accusé le public de l'Etoile Rouge d'avoir effectué des cris de singes et envoyé crachats et chaises à son encontre lors de la finale de la Ligue adriatique lundi. Le club serbe a formellement démenti les accusations du Français.

Rien à signaler dans la capitale serbe : ni chaises, ni crachats, ni racisme. Alors que le basketteur français du Buducnost Pogdorica, Edwin Jackson avait indiqué avoir été victime d'insultes racistes en finale de la Ligue adriatique à Belgrade, l'Etoile Rouge a démenti les accusations. Dans un mail adressé à l'AFP, le club serbe a tenu à dénoncer « les contre-vérités d'Edwin Jackson » et s'interroge lui-même : « Comment des insultes racistes seraient possible ? » Le club de la capitale serbe livre ainsi une version opposée à celle du joueur français et de son club de Podgorica, au Monténégro, qui a apporté son soutien à son protégé.


Débordements en tout genre



Pour rappel, lors du match retour de la finale en Serbie lundi, l'ancien joueur de l'ASVEL avait déclaré avoir été « traité de singe », dans un environnement particulièrement hostile. Depuis les tribunes avaient également volé des briquets mais aussi des chaises, poussant le corps arbitral à repousser le coup d'envoi d'une heure. Un rapport doit être rédigé par l'un des délégués de l'ABA, présent dans la salle Pionir ce lundi. Dans le camp opposé, les partisans de l'Etoile Rouge mettent en avant les multiples débordements du match aller, au Monténégro, avec jets de briquets et crachats de la part du public monténégrin. Une scabreuse affaire qui ne met en valeur ni l'une, ni l'autre équipe et dont les réelles victimes apparaissent comme les joueurs, Edwin Jackson le premier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.