Leaders Cup (Demi-finales) : Belle revanche pour l'ASVEL qui affrontera Dijon en finale

Leaders Cup (Demi-finales) : Belle revanche pour l'ASVEL qui affrontera Dijon en finale©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 15 février 2020 à 23h11

Battu à l'Astroballe par Boulogne-Levallois la semaine passée, l'ASVEL a profité de la première demi-finale de la Leaders Cup pour prendre sa revanche sur les Franciliens. Dijon, tombeur de Monaco dans le choc des co-leaders de Jeep Elite, s'est également qualifié.

Entre les deux équipes qui occupent la tête de la Jeep Elite, le match ne pouvait pas être à sens unique. En tout début de match, ce sont les Dijonnais de Rasheed Sulaimon (24 points) qui ont pris les premiers les devants mais les Monégasques se sont accrochés pour rester à hauteur mais eux-aussi n'ont pas pu creuser un écart avec un premier quart-temps conclu sur un score de parité. Avant la mi-temps, la « Roca Team » a eu jusqu'à huit points d'avance mais c'est avec un avantage de seulement cinq longueurs que les Monégasques ont retrouvé leur vestiaire de la Disney Events Arena. Remobilisés par Laurent Legname, les joueurs de la JDA ont poussé un grand coup d'accélérateur dans le troisième quart-temps, pour prendre deux longueurs d'avance à dix minutes de la fin. Les Dijonnais ont fait la course en tête durant l'essentiel du dernier quart-temps mais les Monégasques se sont accrochés et Norris Cole (19 points) a égalisé à trois secondes du buzzer. Profitant d'un temps mort, les Dijonnais ont pu mettre en place une stratégie et elle s'est avérée payante puisque Axel Julien a trouvé Richard Solomon (15 points) qui offre un court succès à Dijon (81-83) et la place en finale.

L'ASVEL avait à cœur d'écarter Boulogne-Levallois

L'ASVEL voulait sa revanche, Boulogne-Levallois n'a pas pu résister. A l'occasion de la première demi-finale de la Leaders Cup, les joueurs de Zvezdan Mitrovic ont offert au public de la Disney Events Arena de Marne-la-Vallée une démonstration offensive mais également défensive face à l'équipe qui l'a fait chuter à domicile le week-end dernier. Emmenés par Ismaël Bako (15 points, 6 rebonds, les joueurs de l'ASVEL ont immédiatement mis le pied sur l'accélérateur pour mener de dix points après à peine cinq minutes. Une offensive que les Metropolitans, où Vitalis Chikoko (14 points) a été bien esseulé, ont poursuivi dans le deuxième quart-temps pour mener de 17 points à la mi-temps. Au retour sur le parquet, c'est la défense villeurbannaise qui a fait des merveilles, ne laissant que huit points aux joueurs de Boulogne-Levallois contre 21 inscrits par l'ASVEL. Une avance de 30 points à dix minutes de la fin de la rencontre qui a poussé le banc rhodanien à faire une revue d'effectif. Un rythme moins effréné qui n'a pas permis aux Metropolitans de renverser un match qui était déjà perdu mais qui leur a offert l'opportunité de s'incliner par une marge moindre (88-59). Un succès qui ouvre les portes de la finale à l'ASVEL, qui retrouvera ce dimanche Monaco ou Dijon pour un choc qui s'annonce déjà au sommet.

BASKET - JEEP ELITE / LEADERS CUP 2020
Quarts de finale - Vendredi 14 février
Boulogne-Levallois - Cholet : 82-74
ASVEL - Strasbourg : 91-72
Dijon - Bourg-en-Bresse : 104-79
Monaco - Nanterre : 82-70

Demi-finales - Samedi 15 février
ASVEL - Boulogne-Levallois : 88-59
Monaco - Dijon : 81-83

Finale - Dimanche 16 février
17h00 : ASVEL - Dijon

Vos réactions doivent respecter nos CGU.