Le sosie d'Ibrahimovic joue au Bayern Munich !

Le sosie d'Ibrahimovic joue au Bayern Munich !©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 28 novembre 2018 à 10h58

Nihad Dedovic fait parler de lui plus que jamais il ne l'avait fait depuis le début de sa carrière. L'arrière bosnien du club de basket allemand du Bayern Munich ressemble en effet comme deux gouttes d'eau à la superstar suédoise du football Zlatan Ibrahimovic, encore plus depuis qu'il a laissé pousser ses cheveux.

La ressemblance est étonnante. Depuis que le Bosnien a laissé pousser ses cheveux, elle est encore plus frappante. Car Nihad Dedovic, qui ressemblait déjà beaucoup à Zlatan Ibrahimovic avec son bouc et sa moustache, est devenu son sosie le plus parfait depuis qu'il arbore cette coupe semblable à celle de l'ancien avant-centre du PSG. D'autant que comme ce dernier, il a lui aussi tendance à attacher ses cheveux et à les abriter derrière un catogan. Le plus marrant dans cette histoire, c'est que Dedovic, s'il n'a pas choisi comme la superstar suédoise de faire du football sa passion et son métier, brille lui aussi dans le sport. Le "Zlatan bis" est l'un des joueurs de la section basket du Bayern Munich, club allemand phare ayant eu le privilège mardi au même titre que l'ASVEL de voir validée son invitation pour l'Euroligue pour les deux prochaines saisons. C'est d'ailleurs via le compte Twitter de la compétition reine en Europe que l'arrière du club bavarois a pris le contre-pied de sa ressemblance avec "Ibra" en en jouant.

Dedovic : "A Paris, une personne sur deux m'arrêtait"


D'abord en rebaptisant la biographie du footballeur, intitulée "I am Zlatan" ("je suis Zlatan") en "I am not Zlatan" ("je ne suis pas Zlatan"), photo de la couverture évidemment modifiée elle aussi. Dans une courte interview, le joueur culminant lui aussi à 1,96 m et possédant la double nationalité bosno-allemande explique ensuite comment a démarré cette nouvelle vie de sosie de Zlatan Ibrahimovic. "Il a des origines des Balkans ou de l'ex-Yougoslavie, donc les gens ont pensé immédiatement à lui en me voyant. Depuis que j'ai laissé pousser mes cheveux, des gens me taguent chaque jour sur Twitter ou Instagram", explique l'ancien pensionnaire du Galatasaray, de l'ALBA Berlin ou du Lottomatica Roma, obligé lors de son passage il y a quelques mois dans une Capitale française encore marquée par les années Ibra au PSG de répondre aux mêmes sollicitations que l'idole. "Cet été, je suis allé à Paris pendant trois jours. Je ne vais pas dire toutes les personnes, mais au moins une personne sur deux m'a arrêté pour prendre des photos avec moi, c'est incroyable." A quand la rencontre entre le vrai et le faux Zlatan ?


Vos réactions doivent respecter nos CGU.