Le Panathinaikos veut quitter l'Euroligue

Le Panathinaikos veut quitter l'Euroligue©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, publié le samedi 13 juin 2020 à 08h15

Un départ du Panathinaikos serait un coup très dur pour l'Euroligue, dont le modèle est de plus en plus contesté depuis plusieurs saisons. Le propriétaire de l'immense club grec est clairement parti en guerre.

Le Panathinaikos n'a plus envie de disputer l'Euroligue, comme le montre une lettre envoyée par le club aux dirigeants européens (et relayée par L'Equipe) : « Nous avons demandé depuis deux mois d'arrêter notre contrat de licence, demandant à ce que notre requête soit examinée par les autorités compétentes. Nous ne retirons aucun bénéfice de notre présence, et puisque le produit n'est pas exploité de la bonne manière et n'a pas amélioré ses rentrés financières, nous voulons transférer notre licence et nos parts. » Autrement dit, donc, se retirer de la compétition.

Giannakopoulos : « Les clubs ne savent pas où va leur argent »

Ce n'est qu'un épisode de plus dans la lente déliquescence de la compétition reine, concurrencée par la FIBA et la Ligue des Champions, que le Galatasaray a notamment décidé de rejoindre. Mardi, en conférence de presse, le propriétaire Dimitris Giannakopoulos a annoncé qu'il vendait le Pana et que c'était essentiellement à cause de l'Euroligue, « une boîte noire où les clubs ne savent pas où va leur argent ». L'instance continentale espère pouvoir retenir le mythique club grec par la menace d'une pénalité à payer en cas de départ, mais celui-ci pense justement pouvoir récupérer de l'argent en justice.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.