Le gros dérapage raciste d'un président de club

Le gros dérapage raciste d'un président de club©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 16 juin 2017 à 20h47

Une procédure disciplinaire a été ouverte par l'Euroligue à l'encontre du Lietuvos Rytas, l'un des meilleurs clubs de basket de Lituanie.

La raison : le dérapage raciste de son président, Gedvydas Vainauskas, en direct à la télévision. Interrogé sur le déclin de son équipe cette saison, le dirigeant lituanien a directement mis en cause les joueurs noirs de son effectif.

"Notre coach, Tomas Pacesas, aime les joueurs noirs : leur enseigner le jeu, les prendre sous son aile. Du coup, on a fini avec quatre joueurs noirs, et ils se sont réunis pour former une sorte de gang. Je peux vous le dire avec mes 23 ans d'expérience dans le basket : il ne faut pas plus de deux joueurs noirs. Je le dis aux autres équipes : pas plus de deux, car c'est là que vous aurez des problèmes", a-t-il lancé.

Des propos qui ont rapidement provoqué une vague d'indignation. Des anciens joueurs du Lietuvos Rytas sont même montés au créneau dénonçant les méthodes du président. "Si je voulais vraiment être mesquin, je publierais les messages que sa femme a envoyés à la mienne avant mon départ", a révélé David Logan, ajoutant être "ravi d'avoir quitté l'équipe au bon moment" et ne pas être surpris par la sortie de son ancien dirigeant.

Gedvydas Vainauskas a pour sa part tenté d'éteindre l'incendie dans un communiqué, et a estimé avoir été "mal compris". "Certains de nos joueurs étrangers n'ont pas répondu aux attentes du club et ont agi de manière irresponsable durant les play-offs. Dans mon interview, j'ai souhaité exprimer ma déception vis-à-vis de ces joueurs", a-t-il écrit.

Pas sûr que ces explications suffisent à convaincre l'Euroligue qui a condamné les propos "offensants, néfastes et contraires aux principes d'inclusion et de respect" de M. Vainauskas.

 
39 commentaires - Le gros dérapage raciste d'un président de club
  • l'exemple de l'equipe de france de foot a krysna en l'afrique du sud est un bel exempple !! c'est juste des joueurs qui ont interdit et même menacé titi henry, ou gourcuff de sortir du bus pour proteger un ami (anelka) qui a juste insulte et menacé l'entraineur !!

  • Vous nous les brisez menues avec vos anti racisme, anti machisme et anti homophobie obsessionnels!

  • c'est "quoi le problème" après l'observation du vécu de ce dirigeant ? A t il menti pour se rendre intéressant, pour exprimer son rejet de la mixité raciale chez lui ? Si oui et si les africains en nombre dans un club d'Europe ne constituent pas une menace, alors, il faut le dire...

  • On parle des blacks dans le sport ? Regardez les pubs , les chansons etc ,
    Dans une dizaine d années , c est terminé pour nous , LES BLANCS.

    Tous ces pauvres cons anti racistes , soummis et naifs , allez vous promener dans les quartiers des grandes villes françaises, mais surtout n oubliez pas votre trousse de premier secours.

  • il a raison. Quand ils sont seuls ils sont cool et des qu'ils sont a plusieurs ils te reconnaissent plus et se mettent ensemble pour faire régner leur loi.
    C'est pas nouveau, ça se voit dans tout les coins de France. Enfin ceux ou les médias ne vont pas
    bref ça fonctionne toujours dans un sens. Si ya pas de noirs ou beur on gueule au racisme et quand y'en a 7 sur une équipe de 11 la personne cherche. vive la bonne morale française ca aide les gens a dormir.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]