La FIBA et l'Euroligue toujours pas sur la même longueur d'onde

La FIBA et l'Euroligue toujours pas sur la même longueur d'onde©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le vendredi 06 octobre 2017 à 20h24

L'Euroligue a dit non et c'est son dernier mot. Dans un communiqué publié ce vendredi, les clubs de l'Euroligue, dont les représentants étaient réunis ce vendredi à Barcelone, ont opposé un refus catégorique à la demande de la FIBA de décaler certains matchs afin de permettre aux meilleurs joueurs de pouvoir disputer les qualifications de la Coupe du Monde 2019.

« Les clubs d'Euroligue ne soumettront pas de nouvelles propositions de calendrier pour 2017-2018 aux actionnaires d'ECA (Euroleague Commercial Assets, la société privée qui gère l'Euroligue)», ont répondu les intéressés à la main tendue de la Fédération internationale. Cette dernière avait fait savoir deux jours plus tôt qu'elle avait décidé de décaler huit matchs du 23 novembre au lendemain et comptait sur l'Euroligue pour qu'elle consente à avancer au mardi 21 novembre les huit matchs programmés les 23 et 24 novembre.

De la même manière, l'Euroligue a refusé d'avancer les rencontres du jeudi au mardi en ce qui concerne les fenêtres de février, pour lesquels la FIBA avait également fait le premier pas en décalant les matchs du jeudi au vendredi. Un coup d'épée dans l'eau pour la haute instance, qui a immédiatement rejeté la faute à son tour sur Jordi Bertomeu, le président de l'Euroligue. Celle-ci ajoute par ailleurs que si elle n'est plus prête à faire le moindre geste aujourd'hui pour faciliter la tâche de sa grande soeur, elle l'était il y a cinq ans en arrière, lorsqu'elle avait tenté en vain de trouver un accord avec la FIBA. Mais aujourd'hui, elle estime que la tentative de conciliation intervient beaucoup trop tardivement, le tout via un calendrier qui ne pense pas au bien des joueurs, mais aux impératifs financiers. Les premiers matchs se dérouleront donc sans les joueurs NBA ni ceux de l'Euroligue. Rien que pour la France, principale touchée par ce désaccord entre l'Euroligue et la FIBA, cela fera plus de vingt joueurs absents.

 
1 commentaire - La FIBA et l'Euroligue toujours pas sur la même longueur d'onde
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]