Euroligue : Pas d'ASVEL mais plusieurs joueurs français en play-offs

Euroligue : Pas d'ASVEL mais plusieurs joueurs français en play-offs©Media365

Nicolas Kohlhuber, Media365 : publié le mardi 20 avril 2021 à 12h34

Si l'ASVEL n'a pas réussi à se qualifier pour les play-offs de l'Euroligue, le basket français sera quand même représenté au sein des huit meilleures équipes d'Europe. Cinq Tricolores vont participer aux quarts de finale qui commencent ce mardi avec l'objectif de rallier le Final Four.



En Euroligue, la course au titre prend un nouveau tournant à partir de ce mardi. Dans la soirée, l'Anadolu Efes et le Real Madrid vont lancer les play-offs. A l'issue de ce duel qui se jouera au meilleur des cinq matchs, il y aura au moins un joueur français présent au Final Four qui est prévu le dernier week-end de mai à Cologne. Rodrigue Beaubois et Adrien Moerman évoluent dans le camp turc alors que Fabien Causeur porte les couleurs de l'institution espagnole. Dans cette phase finale, ils seront accompagnés par Nando De Colo (Fenerbahçe) et Léo Westermann (Barcelone) qui affrontent respectivement le CSKA Moscou et le Zenit Saint-Pétersbourg à partir de mercredi.


Finalistes en 2019, Rodrigue Beaubois et Adrien Moerman vont cette fois tenter d'offrir un premier sacre en Euroligue à l'Efes. Pendant la saison régulière, le meneur tournait à 9,9 points, 1,7 rebonds et 1,8 passe décisive par match pour suppléer Shane Larkin, la star du club stambouliote. A l'intérieur, l'ailier fort compilait 6,9 points, 4,9 rebonds et 1,2 passe décisive. Face à eux, il y aura Fabien Causeur qui reste sur une sortie à 20 points lors de la dernière journée de saison régulière. Le joueur de 33 ans peut faire la différence grâce à son adresse extérieure (45,3% à 3 points cette saion). Il a marqué 6,6 points, pris 1,1 rebond et délivré 1,6 passe décisive par match cette saison. Dans les autres matchs, Nando De Colo sera particulièrement attendu. Double-vainqueur de la compétition, le Nordiste est un des leaders de Fenerbahçe. Il est le quatrième meilleur joueur à l'évaluation grâce à ses 15,5 points, 3,3 rebonds, 4,1 passes décisives et 1,4 interception par match. A l'image de son équipe, il est monté en puissance au fil de la saison. Léo Westermann aurait pu être à ses côtés mais le meneur a quitté la Turquie pour signer à Barcelone au mois de janvier. Entre les rives du Bosphore et celles de la Méditerranée, l'Alsacien a joué 23 matchs sur la scène continentale cette saison (3,7 points, 1,6 rebond, 2,1 passes décisives par match). En évoluant au sein de l'équipe qui a terminé la saison régulière en tête du classement, il a de bonnes chances de participer au Final Four. Et d'y croiser au moins un de ses compatriotes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.