Euroligue : Le CSKA Moscou sacré

Euroligue : Le CSKA Moscou sacré©Media365

Aurélien CANOT, publié le dimanche 19 mai 2019 à 23h25

Trois ans après leur titre de 2016, le CSKA Moscou et son Français Nando De Colo se sont de nouveau adjugé l'Euroligue, ce dimanche à Vitoria. Le club russe, sacré pour la huitième titre de son histoire, se sont imposés en finale face à l'Efes Istanbul d'Adrien Moerman et Rodrigue Beaubois.

Trois ans après, revoilà Nando De Colo (31 ans) et le CSKA Moscou sur le toit de l'Europe. Déjà titrés en 2016, le club russe et son arrière français ont remis ça dimanche à Vitoria en s'adjugeant de nouveau l'Euroligue, aux dépens de l'Efes Istanbul. Opposés au club turc sur la dernière marche du Final Four, les Russes l'ont emporté dans la douleur (91-83). Toutefois, en dépit des efforts du meneur adverse Shane Larkin, meilleur marqueur de la rencontre avec 29 points (record pour une finale en Euroligue) et seul joueur de l'Efes à surnager dans le brouillard ambiant, c'est bien le CSKA qui a inscrit à l'arrivée son nom au palmarès de la compétition pour la huitième fois de son histoire. Un succès qui doit beaucoup à De Colo, auteur de 15 points (5 sur 6 aux tirs, 4 rebonds, 4 passes) dimanche soir, mais plus encore à ses coéquipiers Cory Higgins (20 points, 3 rebonds, 2 passes) et Will Clyburn, MVP de ce Final Four 2019 et qui a compilé dimanche 20 points, 5 rebonds et 2 passes pour apporter son écot au nouveau triomphe des siens, deux ans après le sacre de 2016 obtenu aux dépens d'un autre club turc : Fenerbahçe.

La der pour De Colo ?



Cette fois, c'est à l'Efes Istanbul que le CSKA, battu en demi-finales en 2017 et 2018, a fait mordre la poussière, et du même coup à ses deux joueurs français Adrien Moerman (2 points à 1 sur 4, 1 contre, 1 interception) et Rodrigue Beaubois, lui aussi très discret (3 points, 1 passe) et qui ne deviendra donc pas le premier de nos représentants à remporter et un titre NBA (en 2011 avec Dallas) et un trophée dans une Coupe d'Europe. Malmenés par le Real Madrid, troisième de ce Final Four (victoire 94-75 dans la petite finale face à Fenerbahçe), les Moscovites du coach grec Dimitris Itoudis, qui en est désormais à sept succès dans la compétition, ont cette fois fait la course en tête, comptant même jusqu'à 14 points d'avance, même si, à la pause, l'écart n'était plus que de deux points entre les deux équipes (44-42). En seconde période, le CSKA a repris ses distances, porté notamment par De Colo, décisif et qui aurait pu prétendre au trophée de MVP si la clôture des votes avait eu lieu à la fin de la rencontre et non cinq minutes avant le terme. Mais pour le Tricolore, sacré champion d'Europe pour la deuxième fois en trois ans, le plus important était avant tout de finir en beauté son aventure à Moscou s'il se confirme qu'il fera ses valises cet été. Tout laisse, en effet, penser que l'ancien joueur de Valence, deuxième Français à soulever deux fois le trophée après Antoine Rigaudeau avec le Virtus Bologne en 1998 et 2001, retrouvera l'Espagne si chère à son épouse la saison prochaine. Sur un titre européen, ce serait somptueux.


BASKET - EUROLIGUE / FINAL FOUR
A Vitoria du 17 au 19 mai 2019
Demi-finales - Vendredi 17 mai 2019
Fenerbahce (TUR) - Efes Istanbul (TUR) : 73-92
CSKA Moscou (RUS) - Real Madrid (ESP) : 95-90

Petite finale - Dimanche 19 mai
Fenerbahce (TUR) - Real Madrid (ESP) : 75-94

Finale -Dimanche 19 mai
Efes Istanbul (TUR) - CSKA Moscou (RUS) : 83-91

Vos réactions doivent respecter nos CGU.