Euroligue (J11) : Monaco a lavé l'affront

Euroligue (J11) : Monaco a lavé l'affront ©Panoramic, Media365

Aurélien Canot, Media365, publié le jeudi 30 novembre 2023 à 21h39

Opposé jeudi lors de la 11eme journée d'Euroligue à l'Olympiakos, qui l'avait battu en demi-finales du dernier Final Four au prix d'un 27-2 dans le troisième quart-temps resté dans toutes les têtes, Monaco a lavé l'affront en s'imposant 85-77 sur son parquet grâce à un superbe Mike James pour les retrouvailles avec son bourreau de mai dernier. La Roca Team enchaîne ainsi une deuxième victoire, après son succès de la dernière journée à Vitoria.



Le naufrage du troisième quart-temps de la demi-finale du dernier Final Four de l'Euroligue est définitivement oublié. Cette élimination aux portes de la finale du 19 mai dernier (défaite 76-62 à l'arrivée) alors que Monaco tenait fermement sa qualification était bien présentes dans toutes les têtes monégasques avant de retrouver l'Olympiakos, ce jeudi soir sur le parquet de la salle Gaston-Médecin pour le compte de la 11eme journée de la compétition. Pour Sasa Obradovic et ses joueurs, qui n'avaient pas oublié non plus que ce sont également les Grecs qui les avaient privés du Final Four l'année dernière en arrachant la victoire dans le match 5 des play-offs, il était donc impensable de mordre de nouveau la poussière face à cette équipe qui lui avait causé tant de déceptions ces derniers temps. La Roca Team n'a pas tendu l'autre joue. Elle a souffert, certes, face au 6eme du classement, qui restait sur trois victoires, mais elle a eu cette fois le dernier mot (85-77) et prouvé que les matchs entre Monaco et l'Olympiakos pouvaient aussi sourire à Mike James et ses coéquipiers.

Monaco termine fort

Il a toutefois fallu un gros coup de collier dans le dernier quart-temps de l'Américain, encore extrêmement précieux (24 points, 6 passes), pour s'éviter une nouvelle désillusion contre des Grecs emmenés, eux, notamment par leurs deux Américains Isaiah Canaan (20 points, 4 passes) et Alec Peters (15 points, 2 passes). Avant que les Roca Boys, sous les yeux du pilote de F1 Charles Leclerc n'enclenchent de nouveau sur le turbo, dans les dernières minutes de la rencontre, les Grecs, très bons dans le deuxième quart-temps (22-16), avaient en effet pris les devants au score. Mais pas bien longtemps. Et dans le sillage d'un James décisif jusqu'au bout (10 points et une passe dans les deux dernières minutes) mais aussi d'Elie Okobo (11 points, 5 rebonds, 3 passes), qui a dépassé les mille points en Euroligue au cours de cette partie, Monaco a su reprendre les commandes, et ne plus les lâcher pour signer à l'arrivée cette deuxième victoire de rang après celle obtenue à Vitoria lors de la dernière journée. Et la bonne chose, c'est que l'Olympiakos ne fait plus peur aux hommes de la Principauté. Mieux : ces derniers repassent devant leur bête noire au classement. Une très bonne nouvelle avant d'enchaîner trois déplacements.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.