Euroligue (H) : Vers un format totalement fermé en 2023 ?

Euroligue (H) : Vers un format totalement fermé en 2023 ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 13 mai 2021 à 16h15

Selon les informations du quotidien espagnol Mundo Deportivo, une majorité de clubs sous contrat avec l'Euroligue veulent que la compétition prenne un modèle fermé à compter de la saison 2023-2024.



L'Euroligue se rêve toujours plus en NBA européenne. Et, d'ici la saison 2023-2024, la compétition organisée par l'ECA et dirigée par Jordi Bertomeu pourrait faire un pas quasiment définitif dans cette voie. En effet, selon les informations de quotidien sportif espagnol Mundo Deportivo, plus de la moitié des onze clubs actionnaires et engagés sur le long terme dans la compétition, souhaitent qu'elle devienne totalement fermée à cette échéance. Autrement dit, ces clubs ne veulent plus voir certains clubs n'appartenant pas à leur cercle gagner sur le terrain leur billet pour leur élite européenne qu'ils ont entrepris de construire au début des années 2000 au cœur d'un conflit avec la FIBA. Le mérite sportif, c'est ce qui a permis à Monaco de rejoindre l'ASVEL à la table des plus grands la saison prochaine, au bénéfice de sa victoire en finale de l'Eurocoupe, l'autre compétition organisée par l'ECA, face à l'Unics Kazan. C'est également son absence qui a fait échouer le récent projet de « Super Ligue » voulue par certains clubs de football européen.

L'Eurocoupe sur la sellette ?

L'objectif de ces clubs est ainsi de créer une ligue fermée dès 2023 avec des clubs qui s'engageraient sur le long terme à y participer sans avoir à gagner leur billet sur le terrain. Un projet qui irait dans le sens des déclarations de Jordi Bartomeu en mai 2020, ce dernier assurait alors que « le fossé entre nos clubs et les ligues nationales se creuse et à un certain point, il sera très difficile de jouer de front les deux compétitions ». Un format qui prendrait alors une forme proche de celui utilisé par la NBA depuis sa fondation, avec des franchises assurées de participer à la compétition sans prendre en compte tout aléa sportif. De plus, les clubs actuellement engagés en Euroligue seraient prêts à abandonner l'Eurocoupe, créée en 2002 sous le nom de Coupe ULEB, et dont Jordi Bartomeu voulait faire une véritable deuxième division de l'Euroligue. Mettant en avant que cette compétition coûterait plus qu'elle ne rapporte, les clubs engagés en Euroligue seraient plus intéressés par le partage de l'argent ainsi économisé que par le développement du basketball en Europe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.