Euroligue (H) : Monaco battu de peu par le Real

Euroligue (H) : Monaco battu de peu par le Real©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le vendredi 28 janvier 2022 à 21h34

Monaco s'est incliné 84-90 après deux prolongations contre le Real Madrid, leader de l'Euroligue, au terme d'une rencontre qui laissera des regrets à la Roca Team. L'ASM reste néanmoins toujours en course pour le Top 8.

Les Monégasques rêvaient d'offrir une victoire de prestige à leur nouveau président Aleksej Fedoricsev, qui a succédé jeudi Sergey Dyadechko, en poste depuis 2015. C'est raté, mais de peu. Opposée à l'ogre Real Madrid, leader de l'Euroligue, la Roca Team s'est inclinée 84-92 après deux prolongations, passant tout près d'un bel exploit. Cette rencontre a été serrée, et le Real Madrid n'a d'ailleurs jamais compté plus de neuf points d'avance et Monaco huit. Après un début de rencontre poussif (0-5), la Roca Team s'est rapidement mise dans le droit chemin et a pris les commandes à la quatrième minute (6-5), a compté jusqu'à huit points d'avance (27-19, 14eme) et est restée devant jusqu'à la seizième minute (28-27). Mais Trey Thompkins a finalement permis au Real de rentrer aux vestiaires avec un point d'avance (34-35). Le troisième quart a été dominé par les Madrilènes, qui ont pris neuf points d'avance (47-56, 28eme), avant d'encaissé un 10-0, dont sept points en 80 secondes d'un Danilo Andjusic en feu (57-56, 30eme). Très peu de points ont en revanche été inscrits dans le dernier quart, où Monaco a mené 66-60 à 2'33 de la fin, avant de craquer complètement, encaissant deux tirs à 3 points signés Guerschon Yabusele et Rudy Fernandez (66-66). Aucun point n'a été marqué dans les 65 dernières secondes malgré les tentatives d'Alpha Diallo, Dwayne Bacon et Yabusele, et il a donc fallu disputer une prolongation.

Des regrets pour Monaco

Une prolongation qui a mal débuté pour les Monégasques (67-70), mais ils ont parfaitement réagi avec un 8-0. Le Real est revenu à son tour (75-75) et c'est finalement au terme de la deuxième prolongation que les Madrilènes l'ont emporté. Si Alpha Diallo avait répondu à Rudy Fernandez longue distance (80-80), Jeffery Taylor a redonné une belle avance aux Merengue (80-85), et Monaco n'est jamais parvenu à revenir. Les hommes de Sasa Obradovic pourront nourrir des regrets, notamment sur la gestion de la fin du quatrième quart, mais cette défaite offre également de belles perspectives pour la suite car ils ont fait plus qu'inquiéter la meilleure équipe d'Europe. Alpha Diallo et Dwayne Bacon terminent tous les deux avec 19 points. En revanche, Mike James est passé à côté de son match, avec un terrible 3/19 aux tirs, dont 1/7 à 3 points. En face, les Français du Real ont brillé avec 18 points pour Guerschon Yabusele, et 10 pour Thomas Heurtel et Vincent Poirier (qui a également pris 14 rebonds). Au classement, le Real est solide leader avec une victoire d'avance (et un match en plus à jouer) sur le Barça, alors que Monaco est dixième, avec le même nombre de victoires que le huitième, l'Efes Istanbul. Prochain match pour la Roca Team : chez le Panathinaikos (avant-dernier) mardi.

Les marqueurs monégasques : Bacon (19), Thomas (7), Diallo (19), Boutsiele (2), Motiejunas (10), Ouattara (2), Andjusic (14), James (11)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.