Euroligue (H) : Les Français en nombre en quarts de finale

Euroligue (H) : Les Français en nombre en quarts de finale©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 06 avril 2019 à 11h13

La saison régulière d'Euroligue s'est achevée ce vendredi et on connait désormais les huit équipes qualifiées pour les quarts de finale. Et dans ces équipes, on retrouve pas moins de neuf Français, sur les douze engagés au départ !

En attendant le retour de l'ASVEL en Euroligue la saison prochaine, le basket français brille tout de même dans la plus grande compétition européenne, puisqu'ils seront neuf tricolores présents en quarts de finale, sur douze engagés en saison régulière. La saison régulière, après 450 matchs, a pris fin ce vendredi, et on connait donc les affiches des quarts de finale, qui se joueront au meilleur des cinq matchs à partir du 16 avril.
Honneur à Fenerbahçe, vice-champion d'Europe en titre, qui a terminé en tête de la saison régulière, avec 25 victoires pour cinq défaites. Pour sa première saison en Turquie, l'ailier fort (ou pivot) français Joffrey Lauvergne (27 ans) a apporté sa pierre à l'édifice avec 8,5 points, 3,6 rebonds et 1,8 passe de moyenne en sortie de banc (22 matchs, dont 4 dans le cinq majeur). Le Fener sera opposé au Zalgiris Kaunas du meneur français de 26 ans Léo Westermann, auteur de 6,8 points, 2,8 passes et 2,1 rebonds de moyenne en ayant débuté 7 matchs sur 23.

Poirier roi du rebond

Le deuxième de la saison régulière n'est autre que le CSKA Moscou (24v-6d) de Nando De Colo. L'arrière de 31 ans, MVP de la saison régulière et du Final Four de l'Euroligue 2015-16, qui dispute a priori sa dernière saison en Russie (le Real et le Barça sont intéressés par son profil) a tourné à 14 points, 3,5 passes et 2,5 rebonds de moyenne en 28 matchs (dont 20 comme titulaire). Moscou affrontera en quarts de finale le club basque de Vitoria, qui sera plus motivé que jamais puisqu'il accueillera le Final Four du 17 au 19 mai prochain. Un Français évolue à Vitoria : le pivot de 25 ans Vincent Poirier, qui n'est autre que le meilleur rebondeur de la saison régulière (11,3 points et 8,1 rebonds de moyenne en 30 matchs, dont 25 dans le cinq majeur). La troisième place revient au champion en titre, le Real Madrid, qui a remporté 22 de ses 30 matchs, avec dans ses rangs le meneur (ou arrière) de 31 ans Fabien Causeur (5,2pts, 1,7rbds et 1,5pds de moyenne en 30 matchs, dont 24 comme titulaire). Le Real défiera le Panathinaikos, qui ne compte pas le moindre Français dans ses rangs.

Un Barça - Efes Istanbul très français

Enfin, le dernier quart de finale sera très « made in France », avec quatre joueurs sur le parquet. Le meneur de 30 ans Thomas Heurtel, cinquième meilleur passeur de la saison régulière (10,5pts, 5pds et 2rbds de moyenne, en ayant commencé la moitié des matchs) et l'ailier fort (ou pivot) de 29 ans Kévin Séraphin (8,5pts et 3,7rbds en 24 matchs, dont 2 dans le cinq majeur) défendront les couleurs du FC Barcelone. En face, le meneur (ou arrière) de 31 ans Rodrigue Beaubois, cinquième meilleur marqueur de lancers-francs de la saison régulière (93,94% de réussite) et tournant à une moyenne de 10,6 points et 2,6 passes en 28 matchs (16 dans le cinq majeur), et l'ailier fort de 30 ans Adrien Moerman, cinquième meilleur rebondeur (12,3pts, 6,4rbds), tenteront de rallier le Final Four avec l'Anadolu Efes Istanbul.

Trois Bleus éliminés

Au final, seulement trois Français n'ont pas terminé dans le Top 8 : l'arrière ou ailier de 26 ans Axel Toupane (4,8pts de moyenne en 26 matchs), neuvième avec l'Olympiakos Le Pirée, l'intérieur de 30 ans Kim Tillie (6,5pts et 2,7rbds en débutant la moitié des matchs), quatorzième avec Gran Canaria, et l'arrière de 29 ans Edwin Jackson (9,8pts et 2,5rbds en 30 matchs), avant-dernier avec Buducnost Pogdorica.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.