Euroligue (H/J6) : Monaco recolle au leader, l'ASVEL poursuit son redressement

Euroligue (H/J6) : Monaco recolle au leader, l'ASVEL poursuit son redressement©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le vendredi 04 novembre 2022 à 23h18

Alors que l'ASVEL est allée chercher sur le parquet de la Virtus Bologne un deuxième succès de suite en Euroligue, Monaco a pu rejoindre Fenerbahçe en tête grâce à son succès sur l'Etoile Rouge de Belgrade.



Les supporters de la « Roca Team » peuvent avoir le sourire. A l'issue de la 6eme journée de l'Euroligue, Monaco est co-leader du classement de la saison régulière. En effet, alors que Fenerbahçe a concédé sa première défaite sur le parquet du FC Barcelone, les joueurs de Sasa Obradovic ont pris le meilleur sur l'Etoile Rouge de Belgrade. Le premier quart-temps a vu les deux formations se rendre coup pour coup avec l'écart qui n'a jamais dépassé trois longueurs. Toutefois, grâce à un tir à trois points de Stefan Markovic (8 points), c'est le club serbe qui a viré en tête de deux unités. Poussés par leur public, les Monégasques ont répliqué dans les dix minutes menant à la mi-temps. Reprenant les commandes par un 6-0, les coéquipiers de Mike James (21 points) ont fait le dos rond avant de conclure ce deuxième quart-temps sur un nouveau 6-0 pour retrouver leur vestiaire avec une marge de sept longueurs. A la reprise, l'Etoile Rouge s'en est remise à Benjamin Bentil (14 points, 5 rebonds) pour effacer son retard en moins de deux minutes. Toutefois, Jordan Loyd (20 points) a vite calmé la furia serbe. Monaco a alors commencé à se détacher pour dépasser la barre des dix points d'avance pour la première fois de la rencontre. Ce qui a eu le don de réveiller les joueurs de Vladimir Jovanovic, qui ont alors marqué sept points de suite pour revenir au contact. Toutefois, les dix dernières minutes de la rencontre ont été largement maîtrisées par la « Roca Team », grâce notamment à Donatas Motiejunas (13 points, 6 rebonds). Monaco s'impose de huit longueurs (85-77) et confirme ses ambitions pour cette saison d'Euroligue.

L'ASVEL enchaîne enfin

Dans le même temps, l'ASVEL a également permis au basketball hexagonal de briller sur la scène continental. En déplacement sur le parquet de la Virtus Bologne, qui connaît un début de saison tout aussi compliqué, les champions de France en titre sont allés chercher une deuxième victoire de suite en Euroligue, ce qu'ils n'avaient pas encore réussi à faire. Les joueurs de T.J. Parker ont posé bien des problèmes à la formation italienne dans les premières minutes mais, grâce notamment à Kyle Weems (4 points), cette dernière a pu prendre un peu d'air au tableau d'affichage au travers d'un 8-0. Charles Kahudi (4 points) a alors ramené l'ASVEL à deux unités au terme du premier quart-temps. Le deuxième a longtemps été un cauchemar pour les Rhodaniens qui, en l'espace d'un peu plus de cinq minutes, n'ont pu inscrire que cinq points contre 20 à la Virtus Bologne. Les Villeurbannais se sont alors évertués à réduire cet écart porté à 19 longueurs, revenant à seulement quatorze au moment de retrouver les vestiaires grâce à un « and one » de David Lighty (16 points). La tendance baissière de l'écart entre les deux formations ne s'est pas démentie au retour sur le parquet. Malgré quelques sautes d'humeur, l'ASVEL n'a eu de cesse de se rapprocher pour aborder les dix dernières minutes de la rencontre à seulement une longueur, Alex Tyus (4 points) ne craquant pas aux lancers francs pour cela. Le dernier quart-temps a vu les deux équipes se rendre coup pour coup. Ce n'est que dans les quatre dernières minutes que les Rhodaniens ont fait la différence de manière définitive grâce à Nando de Colo (12 points, 5 passes) et Jonah Mathews (16 points). L'ASVEL s'impose de cinq unités (79-84), équilibre son bilan après six journées et remonte à la 13eme place.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.