Euroligue (H/J1) : Première réussie pour l'ASVEL

Euroligue (H/J1) : Première réussie pour l'ASVEL©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 04 octobre 2019 à 23h17

Pour son retour en Euroligue, l'ASVEL a pris le meilleur sur l'Olympiacos sur son parquet de l'Astroballe.

Trois ans après, l'ASVEL a repris place au sein de l'Euroligue. Et, pour sa première sortie devant leur public, les hommes de Zvezdan Mitrovic n'ont pas déçu, bien au contraire. Face à l'Olympiacos, une équipe qui est dans une situation particulière, ayant été exclue du championnat grec et qui mise tout sur cette Euroligue, les Villeurbannais ont offert une performance de très haut niveau. Sans doute impressionnés, les coéquipiers d'Edwin Jackson ont manqué leur entame de match, étant mené par l'Olympiacos avec un écart allant jusqu'à sept points dans ces dix premières minutes. Une accélération des Rhodaniens ont permis de réduire l'écart à trois longueurs à l'issue de ce premier quart-temps. Les dix minutes avant le retour aux vestiaires ont été à sens unique pour le club présidé par Tony Parker. Ce deuxième quart-temps a débuté par un 10-1 qui a donné le ton et c'est avec sept points d'avance que l'ASVEL a retrouvé son vestiaire.


L'ASVEL exacte au rendez-vous

Zvezdan Mitrovic a su trouver les mots pour que ses joueurs restent au maximum de leur concentration. Un 7-2 dès le retour sur le parquet a assis l'avantage de l'ASVEL dans cette rencontre et un écart qui est rarement descendu sous les dix longueurs. Solides comme rarement, les Villeurbannais ont fait céder les joueurs de Olympiacos, emmenés par Kostas Papanikolaou. Ces derniers ont vu l'écart ne cesser d'enfler dans les dix dernières minutes pour atteindre son maximum... au buzzer. C'est, en effet, avec 19 points d'avance que l'ASVEL remporte sa première sortie européenne de la saison (82-63) dans une saison régulière qui comptera 34 rendez-vous... qui s'ajouteront à ceux de l'Elite. « On s'est régalés et c'est ça le plus important. Quand on joue les uns pour les autres, on prend du plaisir à défendre ensemble, à attaquer ensemble et on peut faire de grandes choses, a déclaré Antoine Diot au micro de RMC Sport à l'issue de la rencontre. C'est bien d'avoir gagné ce match, c'est génial mais il faut garder la tête sur les épaules, on a un gros match dans deux jours qui risque d'être encore plus difficile que celui-là. Il faut avancer, continuer. On a gagné une bataille mais pas la guerre. Cette saison va être un marathon et pas un sprint, à nous de continuer comme ça. » Un marathon qui passera par la réception du Panathinaikos lors de la 2eme journée.

BASKET - EUROLIGUE (H) / 1ERE JOURNEE
Jeudi 3 octobre 2019
Khimki Moscou - Maccabi Tel Aviv : 89-83
Panathinaikos - Etoile Rouge Belgrade : 87-82
Bayern Munich - Milan : 78-64
Real Madrid - Fenerbahçe : 81-77

Vendredi 4 octobre 2019
Zalgiris Kaunas - Baskonia Vitoria-Gasteiz : 58-70
Anadolu Efes Istanbul - FC Barcelone : 64-74
Alba Berlin - Zenit Saint-Pétersbourg : 85-65
ASVEL - Olympiacos : 82-63
Valence - CSKA Moscou : 71-96

Vos réactions doivent respecter nos CGU.