Euroligue (H) : Howard raconte son incroyable tir victorieux

Euroligue (H) : Howard raconte son incroyable tir victorieux©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 27 novembre 2021 à 13h02

Grâce à un incroyable panier, William Howard a offert la victoire à l’ASVEL sur le parquet de Monaco, vendredi en Euroligue. Le héros raconte son exploit.



L’invraisemblable, l’irréel, l’inouï, l’impensable, l’EX-TRA-OR-DI-NAIRE a eu lieu vendredi soir à Monaco dans la salle Gaston-Médecin. Dans un match d’Euroligue opposant pour la première fois deux clubs français depuis la nouvelle formule de la plus belle des Coupes d’Europe de basket, l’équipe de la Principauté était partie pour gagner face à l’ASVEL. Monaco menait en effet 84-82 à deux secondes de la fin lorsque William Howard a tenté un coup insensé.

Une initiative couronnée de succès ! Depuis le milieu du parquet, le joueur français de 28 ans a osé le panier gagnant en étant tout près du bord de la touche. Et il a réussi ! E-NOR-ME. Le panier de la saison. Il a néanmoins fallu attendre trois minutes pour savoir s’il allait bien être accordé par les arbitres qui ont examiné la situation. Et ce fabuleux panier victorieux a été validé, les arbitres estimant que le ballon avait bien quitté la main droite de Howard juste avant le feu signifiant l’extinction du chrono. Et voilà comment l’ASVEL a dompté Monaco (85-84) au buzzer.

Howard : « J'étais sûr que le tir était rentré à temps »


« J'étais sûr que le tir était rentré à temps. Quand la balle part, je vois 0"3, 0"2 sur le chrono. Tout ça part d'une grosse boulette, d'une passe dans les mains de l'adversaire (Paris Lee) mais je me rattrape bien après... », a raconté le héros du soir qui a également réalisé le meilleur match de sa carrière en Euroligue en passant 23 points (notamment 11 dans le dernier quart-temps) et prenant 10 rebonds. « Le match a été compliqué, on a moins de rotations en ce moment, Chris (Jones) et Elie (Okobo) sont attendus par les équipes adverses et c'est à nous de profiter des espaces maintenant. Je peux apporter ça, attaquer le panier, être adroit. On y a cru même si l'effectif est réduit. Les quelques jours de repos depuis dimanche ont aidé et comme j'ai été blessé, je suis un peu plus frais que certains », a ajouté Howard, éphémère rookie des Houston Rockets en NBA (deux rencontres en février 2020).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.