Euroligue (F) : Bourges s'impose facilement en Turquie, l'ASVEL remporte le duel franco-français

Euroligue (F) : Bourges s'impose facilement en Turquie, l'ASVEL remporte le duel franco-français©Media365

Nicolas Kohlhuber, publié le mardi 28 janvier 2020 à 22h15

Déjà qualifié pour les quarts de finale de l'Euroligue, Bourges n'a pas tremblé sur le parquet de Cukurova (50-88). Dans le groupe B, l'ASVEL a battu Lattes-Montpellier d'un point et peut encore espérer se qualifier (78-77).

Une semaine après avoir validé sa qualification pour les quarts de finale de l'Euroligue, Bourges n'a pas perdu sa concentration. Le club de LFB est allé s'imposer sur le parquet de Cukurova, le dernier de la poule A (50-88). Malgré le long déplacement en Turquie, les filles d'Olivier Lafargue ont été appliquées. Elles ont mené au score pendant 39 des 40 minutes de la rencontre. Grâce à un jeu plus fluide et des joueuses tout simplement plus fortes, les Berruyères ont réalise un carton à la veille de la trêve internationale. Après un premier quart-temps assez équilibré à l'issue duquel les partenaires d'Alexia Chartereau n'avaient que six points d'avance, elles ont resserré la défense pour faire la différence. Les Turques n'ont plus réussi à marquer plus de quinze points dans un quart-temps. La différence était même faite avant la pause. Un 11-0 pendant la première moitié du deuxième quart-temps a définitivement lancé le Tango vers le succès. La domination à l'intérieur a été totale avec 43 rebonds et 60 points marqués dans la peinture. Ce rapport de force face à une formation très maladroite a notamment profité à Iliana Rupert. La joueuse de 18 ans a terminé la rencontre avec 23 points, 6 rebonds et 2 passes décisives.



L'écart n'a fait qu'augmenter durant toute la rencontre pour se stabiliser à presque 40 unités. Le score final est quasiment anecdotique tant il n'y a pas eu match. Mais cette victoire fait beaucoup de bien au classement puisque les Berruyères sont désormais seules à la troisième place après le revers de Nadezhda contre Prague. Le contenu permet aussi aux Françaises d'envoyer un message à la concurrence. Il faudra compter sur elles durant la phase finale.

L'ASVEL remporte le duel franco-français

Dans le groupe B, Lattes-Montpellier devait battre l'ASVEL sans Stéphanie Mavunga pour valider sa qualification pour les quarts de finale. Les Lyonnaises, déjà battues deux fois par les Héraultaises cette saison devaient l'emporter pour rester dans la course au top 8 européen. Ce duel franco-français s'annonçait spectaculaire. Et il n'a pas déçu. Grâce à un meilleur finish, les Rhodaniennes ont réussi à s'imposer (78-77). Bien parties, les championnes de France ont eu un coup d'arrêt après la mi-temps. En cinq minutes, leurs 15 points d'avance ont été effacés. Et le match totalement relancé. Dans le sillage du double-double de Gabby Williams, les Gazelles ont pris les choses en main pour tenter de terminer le travail dans cette phase de poules où elles ont été extraordinaires. En vain. Les filles de Thibaut Petit ont perdu des ballons importants dans les dernières minutes. Des erreurs qui ont profité à Marine Johannes & co. C'est finalement Helena Ciak qui a fait la différence avec son 22eme point du soir, un lancer-franc inscrit après un rebond offensif à 4 secondes du terme. Un panier qui vaut cher. Il permet au club de Tony Parker de rester en vie dans cette Euroligue. Pour Lattes-Montpellier, il y aura deux nouvelles occasions de valider la qualification après la trêve.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.