Euro (H) : La France s'impose facilement contre l'Islande

Euro (H) : La France s'impose facilement contre l'Islande©Media365

Marie Mahé, publié le dimanche 03 septembre 2017 à 14h24

Pour son troisième match dans cet EuroBasket, la France s'est baladée et s'impose 115-79 contre l'Islande.





 

Selon la logique, la France devait battre l'Islande, qui participe seulement au deuxième Euro de son histoire (aucune victoire en 2015) sur le parquet de la Hartwall Arena. Et les Français n'ont pas déjoué les pronostics, ce dimanche à Helsinki. Grâce à un collectif (définitivement ?) retrouvé et une adresse de nouveau d'actualité, les coéquipiers de Nando de Colo ont remporté un deuxième succès en moins de 24 heures après celui contre la Grèce. Certes, l'Islande, présenté comme le maillot faible de ce groupe A et entraîné par le Canadien Craig Pedersen, n'a rien à voir avec les Grecs et le score final (115-79) le prouve. Pourtant la France a pris son temps avant de rentrer véritablement dans son match, en témoigne le premier quart-temps remporté seulement de quatre points (29-25) face à la plus faible moyenne de gabarits dans cette compétition (1,95m). L'Islande avait décidé de tout miser sur son adresse extérieure et son intensité en défense, deux éléments qui avaient particulièrement gêné les Bleus contre la Finlande (84-86 ap). Cela a de nouveau marché en ce début de rencontre puisque les Islandais ont réalisé sept rebonds offensifs dont quatre pour Kristofer Acox.
Victoire la plus prolifique de l'ère Collet
Ce premier quart-temps a été relativement plaisant. Les deux équipes ont performé à trois points avec pas moins de 9 tirs en dix minutes sous le regard de 2000 Islandais et leur célèbre clapping. Pour l'entame du deuxième quart-temps, Antoine Diot faisait enfin sa première apparition dans cet EuroBasket après quelques pépins physiques. A la mi-temps, la France restait devant avec un écart plus conséquent (+7) grâce notamment à son adresse à trois points (7/10) mais peu en verve au rebond (18-22). De belles performances en attaque donc mais également des problèmes défensifs étaient à noter côté français à l'issue de ces deux premiers quarts-temps. Au retour des vestiaires, les Bleus ont pris les choses en main et leur avance passait à +30 grâce notamment à un très bon Edwin Jackson (14 points) dans le troisième quart-temps. Avec cet écart conséquent, les Bleus n'avaient plus qu'à gérer sereinement et les remplaçants ont eu leur chance. Vincent Poirier a notamment inscrit ses premiers points (10). Score final 115-79 synonyme de victoire la plus prolifique dans l'ère Collet pour les Bleus et leur grand potentiel offensif. Edwin Jackson s'est satisfait de l'issue de cette rencontre au micro de Canal+ Sport : "C'est bon pour le moral de faire un match comme ça où tout le monde participe, on sait que si plus tard nos stars passent à travers, on aura besoin des remplaçants."


EUROBASKET 2017 (PROGRAMME EN HEURE FRANCAISE)
Du 31 août au 17 septembre en Finlande, Israël, Roumanie et Turquie

PHASE DE POULES
Groupe A à Helsinki (Finlande)
1- France, 5pts
2-Slovénie, 4pts
3- Grèce, 3pts
4- Pologne, 3pts
5- Finlande, 3pts
6- Islande, 3pts

Jeudi 31 août
Slovénie - Pologne : 90-81
Islande - Grèce : 61-90
France - Finlande : 84-86

Samedi 2 septembre
Pologne - Islande : 91-61
Grèce - France : 87-95
Finlande - Slovénie : 78-81

Dimanche 3 septembre
France - Islande : 115-79
15h30 : Slovénie - Grèce
19h00 : Finlande - Pologne

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Euro (H) : La France s'impose facilement contre l'Islande
  • Ouf la France pays de 65 millions d'habitants à réussie à battre l'Islande ile peuplée de moins de 5 millions d'habitants,
    quel exploit!!!

  • L'Islande est le "maillot" faible de la poule ?
    Vous, les journalistes d'Orange, vous êtes tous des "maillons" faibles !