Euro (H) : Antoine Diot a enfin fait ses grands débuts dans la compétition

Euro (H) : Antoine Diot a enfin fait ses grands débuts dans la compétition©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le dimanche 03 septembre 2017 à 18h24

Après trois semaines d'absence, le meneur français Antoine Diot (28 ans) a disputé ses premières minutes de l'EuroBasket 2017, contre l'Islande ce dimanche.

Antoine Diot a enfin joué ses premières minutes dans cet EuroBasket contre l'Islande, ce dimanche, après trois semaines d'absence. En délicatesse avec un genou et ayant vécu un drame familial, le meneur n'avait plus disputé le moindre match depuis le 10 août dernier. Malgré cette longue absence, le natif de Bourg-en-Bresse n'a jamais perdu la confiance de son sélectionneur Vincent Collet, qui l'a conservé dans les 12 pour la compétition continentale. Contre l'Islande, le Français de 28 ans a inscrit six points et effectué quatre passes. Antoine Diot s'est exprimé sur basketusa après ce retour sur les parquets : "Je suis rentré dans le match un petit peu tranquille, en faisant jouer les autres, mais comme je l'ai toujours fait. Je ne suis pas quelqu'un d'hyper agressif, j'aime faire jouer les autres donc j'ai laissé le jeu venir à moi, en poussant sur certaines séquences pour voir comment le genou réagissait. Il a plutôt bien réagi donc je suis monté au fur et à mesure dans le match."
Diot : « Ça me permet de retrouver le rythme »
Alors qu'il aurait déjà pu disputer la rencontre contre la Grèce ce samedi, l'international et le staff tricolore ont préféré différer ce retour : "On a été sérieux et là, je n'ai plus de douleur. On va attendre de voir au repos et à froid mais je pense que ça sera tout bon et que ça ira très bien. Hier, c'est plus par précaution que je n'ai pas joué, ce n'était pas forcé. En plus, les gars ont fait un super match donc ils n'avaient pas forcément besoin de moi. On a préféré assurer le coup et, ce soir, c'était parfait. En plus, c'est un match qu'on s'est rendu facile en deuxième mi-temps donc ça me permet de retrouver le rythme." Après plus de trois semaines sans compétition, Antoine Diot est donc plutôt satisfait de sa rentrée et a profité de la faible opposition islandaise pour se tester : "Ce match-là fait du bien parce qu'on se l'est rendu facile mais ça courait beaucoup donc pour le cardio, il n'y a rien de mieux que de courir après un mec ou avec le ballon. Beaucoup de contre-attaques, beaucoup de vitesse donc c'est bien pour moi." Après la victoire la plus prolifique sous l'ère Collet, les Bleus ont désormais rendez-vous mardi prochain (15h30) avec la Pologne.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU