Euro 2022 (H/Q) : Les mots durs d'Albicy et Lessort après la défaite des Bleus

Euro 2022 (H/Q) : Les mots durs d'Albicy et Lessort après la défaite des Bleus©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le mardi 23 février 2021 à 10h00

Après la lourde défaite de la France contre la Grande-Bretagne (73-94), lors des qualifications pour l'EuroBasket 2022, Andrew Albicy et Mathias Lessort n'ont pu cacher leur déception.



Déjà qualifiée, la France a sombré lundi soir au Monténégro. En effet, si l'équipe de Vincent Collet avait obtenu sa qualification pour l'EuroBasket 2022 en battant sur leurs terres les locaux le 20 février (71-73), les Bleus sont en revanche passés à côté du dernier rendez-vous. Lundi soir, à la Bemax Arena de Podgorica, les Français ont pris l'eau contre la Grande-Bretagne (73-94), et conservent donc d'un rien (+23 contre +21) la symbolique première place du groupe G des qualifications de l'événement, qui aura normalement lieu du 1er au 18 septembre 2022 en Allemagne, Italie, Géorgie et République tchèque. Invaincue contre leur adversaire du soir depuis 33 ans, la France pouvait l'avoir mauvaise à l'issue de la rencontre.

« Pas besoin de faire de commentaires »

« L'équipe a dû penser qu'il serait facile de remporter ce match parce qu'on les avait dominés de 23 points à Pau au match aller. (...) Aujourd'hui, on n'a pas montré l'image de la France, de pourquoi on s'est qualifié. Après, l'objectif, c'était de se qualifier, on l'a fait hier, voilà. On est très content mais on a ce goût amer de ne pas gagner ce dernier match. Maintenant, on saura que sur les prochains matchs, il ne faudra pas se relâcher et jouer à fond », a notamment expliqué Andrew Albicy, le meneur français qui évolue à Gran Canaria. Même son de cloche pour Mathias Lessort. « On n'a pas besoin de faire de commentaires, le tableau d'affichage parle de lui-même. D'habitude, on est l'équipe qui attaque et qui fait reculer l'adversaire et l'agresse, a pour sa part confié l'ailier fort de Monacon dans des propos recueillis par L'Equipe. Ce soir, on a été agressés, c'était eux les agresseurs. On ne s'est pas fait respecter, on s'est fait marcher dessus. (...) La seule chose positive, c'est que l'on ait réussi à rester premiers du groupe. Mais on n'a pas joué de la manière dont on est supposés jouer. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.