Equipe de France / Gobert : " On est là pour l'or "

Equipe de France / Gobert : " On est là pour l'or "©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365, publié le mercredi 03 août 2022 à 10h40

Auprès de L'Equipe, le pivot français Rudy Gobert, actuellement en pleine préparation avec l'équipe de France, a confié ne viser que l'or pour l'Eurobasket (1-18 septembre).



Les Français ne cachent pas leurs ambitions. A l'image de Rudy Gobert, l'un des deux leaders de ce groupe tricolore avec Evan Fournier, actuellement en pleine préparation, du côté du palais des sports de Nanterre, pour l'Eurobasket, programmé entre le jeudi 1er et le dimanche 18 septembre prochains, en Allemagne, d'abord à Cologne puis à Berlin. Le pivot tricolore, tout juste arrivé au sein de la franchise des Timberwolves de Minnesota, s'est confié auprès du quotidien sportif français L'Equipe. Et il ne s'est donc pas caché : "L'objectif n'est pas simple, mais il est clair. J'en ai assez des médailles de bronze (Coupe du Monde 2019 en Chine) et d'argent (JO 2021). On est là pour l'or." Avant de poursuivre : "J'effectuerai bientôt tous les entraînements. Depuis les play-offs (en avril), je n'avais pas fait d'opposition, j'avais une petite douleur à un genou en fin de saison. On prend le temps, j'ai suivi beaucoup de travail individuel, physique mais aussi sur les tirs intermédiaires, flotteurs, "hooks", pour sanctionner encore plus qu'avant les adversaires. Mon transfert ajoute forcément une motivation. Quand un nouveau chapitre s'ouvre, tu as envie de t'élever encore plus."

La France, meilleure nation européenne

Les Français arrivent avec un statut de meilleure nation européenne, après leur médaille d'argent décrochée lors des derniers Jeux Olympiques, qui se sont déroulés l'été dernier, du côté de Tokyo au Japon. Il y a un an, les Bleus avaient alors chuté, en finale, contre les Etats-Unis (82-87). Un Euro où plusieurs stars de la NBA seront également présentes : le Slovène Luka Doncic, le Serbe Nikola Jokic sans oublier le Grec Giannis Antetokounmpo. "Le fait qu'il n'y ait plus qu'un Euro par olympiade relève le niveau. Beaucoup d'équipes sont impressionnantes sur le papier. Sans Nico (Batum) et Nando (De Colo), nous devrons repenser l'équipe dans sa façon de jouer. A nous d'inventer ce nouveau chemin, de réécrire notre histoire", a également confié Vincent Collet, le sélectionneur tricolore. Dans le cadre de leur préparation, les Bleus affronteront, ce dimanche à 17h00, les Pays-Bas, pour un match amical qui aura lieu du côté de Rouen.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.