Diaw : " La marine ? Le sentiment de rejoindre une grande famille "

Diaw : " La marine ? Le sentiment de rejoindre une grande famille "©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 13 juin 2018 à 10h19

Mardi, Boris Diaw s'est engagé dan le corps des fusiliers marins de Toulon en tant que réserviste citoyen. Désormais officiellement capitaine de la marine nationale, l'ancien leader des Bleus explique dans Le Parisien les raisons de ce choix qui va notamment lui permettre de sauter en tandem en parachute.

Il faut désormais l'appeler capitaine Boris Diaw. Plus de l'équipe de France, mais de la marine nationale. « Babac » (36 ans) s'est en effet engagé mardi dans le corps des fusiliers marins de Toulon (GFM). L'ancien joueur vedette de Levallois resté longtemps en NBA (Atlanta, Phoenix, Charlotte, San Antonio et Utah) revient ce mercredi dans le journal Le Parisien sur cette nouvelle aventure qui se présente à lui. « C'est un clin d'œil sympa, c'est le grade parfait, même si je n'aurai personne sous mes ordres (...) J'ai le sentiment de rejoindre une grande famille, celle des fusiliers marins mais aussi de la marine nationale. Il y a beaucoup de similitudes entre l'armée et le sport de haut niveau. On y retrouve les valeurs d'esprit de corps, de solidarité, de combativité et d'abnégation. Et on défend les couleurs de la France ». Après s'être vu remettre le béret bleu foncé marquant officiellement son engagement en tant que réserviste citoyen, « Bobo » a d'ailleurs eu droit à sa première Marseillaise dans la peau de capitaine de la marine nationale. « Ça reste la Marseillaise, note le basketteur, qui n'a toujours pas pris officiellement sa retraite. Même si, ici, elle est chantée de façon plus saccadée. »

Diaw : « J'ai toujours voulu faire de la chute libre »


Notre confrère revient également sur la nature de cet engagement, né il y a plus de trois ans de la rencontre avec un lieutenant de vaisseau venu soutenir l'association de Diaw Babac'Ards. « C'est la troisième année que je viens dans cette base, explique le champion de NBA 2014. Les liens crées avec cette unité m'ont donné envie de la rejoindre » En étant conscient de ce qui l'attend dans ses nouvelles fonctions ? « Je suis là dans le but de découvrir ce corps dont les vocations premières sont de lutter contre les narcotrafiquants, les actes de piraterie et de protéger les populations. Je ne sais pas quelle sera ma mission, mais je vais m'investir. C'est toujours enrichissant de partager des expériences. » L'une d'elles lui permettra de réaliser l'un de ses rêves de toujours : sauter en tandem en parachute. « J'ai toujours voulu faire de la chute libre, mais je n'ai jamais pu, car j'étais lié à un club avec un contrat, avoue Diaw. Comme je n'ai toujours pas de contrat, j'en profite. » Capitaine Bobo, aux rapports.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.