Coupe du Monde (H)/Kobe Bryant : " Il n'est plus question de voir quand le reste du monde va rattraper les Etats-Unis "

Coupe du Monde (H)/Kobe Bryant : " Il n'est plus question de voir quand le reste du monde va rattraper les Etats-Unis "©Panoramic, Media365

Nicolas Kohlhuber, publié le lundi 16 septembre 2019 à 16h00

A l'occasion d'une conférence de presse, l'ambassadeur de la Coupe du Monde de basketball Kobe Bryant a dévoilé son sentiment quant à l'avenir de l'équipe des Etats-Unis.



PROPOS RECUEILLIS PAR NOTRE ENVOYE SPECIAL A PEKIN

Kobe Bryant, qu'est-ce que cela vous fait d'être un ambassadeur de cette Coupe du Monde ?

C'est un grand honneur d'être un ambassadeur de cette Coupe du Monde. Au niveau du basket, j'ai grandi sur une scène internationale. Mes premières leçons de basket ont été données par un entraîneur italien. Et à l'époque, le basket était loin d'être aussi international qu'aujourd'hui. Pour moi, être un ambassadeur me permet de boucler la boucle en partageant la beauté du jeu, particulièrement FIBA, c'est très important. Et c'est aussi important pour les fans du monde entier de voir à quel point ce jeu est beau. Si je peux aider, même un peu alors je le fais.

Est-ce que les Etats-Unis vont avoir besoin d'une nouvelle rédemption comme en 2008 ?

C'est un énorme challenge. Il n'est plus question de voir quand le reste du monde va rattraper les Etats-Unis. Il l'a fait depuis un moment déjà. On est arrivé au jour où les Etats-Unis vont gagner des matchs mais aussi en perdre. Et c'est juste comme ça. Il y a tellement de bon basket autour du monde. Des équipes comme la Serbie, l'Espagne, l'Argentine ou la France jouent très bien. On va avoir de grands défis pour les prochaines équipes américaines, qu'importe les joueurs qui la composeront ou le surnom qu'on lui donnera. Ça ne sera plus facile.

Et si les Américains viennent avec la meilleure équipe possible ?

J'ai entendu beaucoup de choses qui demandait si on avait envoyé la meilleure équipe possible. Mais rappelez-vous de la « Redeem Team », on a eu besoin d'un énorme quatrième quart-temps pour battre l'Espagne en 2008. Et on avait une sacrée équipe (LeBron James, Kobe Bryant, Chris Paul, Carmelo Anthony...). On a été poussé dans nos derniers retranchements. Les Etats-Unis peuvent mettre les meilleurs joueurs possibles, avoir la meilleure équipe sur le parquet, il y aura toujours d'énormes challenges. Ça ne sera pas un long chemin tranquille. Le temps de la Dream Team de 1992 est passé. C'est du passé. Et ça va être dur.

Les Etats-Unis et la Pologne se sont affrontés dans le match pour la septième place. C'était plus surprenant de voir Team USA avec toutes ses stars ou la Pologne sans joueurs NBA à ce niveau ?

Il n'est pas question de NBA ou pas, il est question de qualité. Ce n'est pas parce qu'un joueur ne joue pas en NBA qu'il n'a pas le niveau pour jouer en NBA. Il faut respecter tout le monde. Certains décident de ne pas jouer aux Etats-Unis pour rester près de leur famille ou pour d'autres raisons. Team USA doit être prêt au combat dans n'importe quel match.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.