Coupe du monde 2019 : La FIBA fait un pas vers l'Euroligue

Coupe du monde 2019 : La FIBA fait un pas vers l'Euroligue©Media365

Marie Mahé, publié le lundi 25 septembre 2017 à 21h32

La Fédération internationale de basket a fait un geste envers l'Euroligue en lui adressant un compromis au sujet de la libération des joueurs pour les matchs de qualifications à la Coupe du monde 2019.

Et si le conflit FIBA/Euroligue voyait enfin le bout du tunnel ? La question mérite d'être posée ce lundi après le geste effectué par la FIBA en faveur de l'Euroligue. Les deux protagonistes du basket se livrent un véritable bras de fer depuis de longs mois au sujet de la libération des joueurs par leurs clubs pendant les "fenêtres internationales" récemment mises en place pour cette saison 2017-2018 et qualificatives pour la Coupe du monde qui se déroulera en Chine en 2019. La Fédération internationale souhaite avant tout que les sélections nationales, déjà amputées de leurs stars de NBA, puissent disposer au maximum de leurs meilleurs joueurs qui évoluent en Euroligue. Dans un premier temps, la compétition phare européenne avait fait une proposition de calendrier alternatif, rejeté par la FIBA, où n'apparaissaient plus ces fameuses fenêtres.
La FIBA propose de réduire ses fenêtres internationales
De son côté, l'instance internationale a donc riposté en établissant une proposition de compromis pour que la FIBA et l'Euroligue modifient huit matchs de leur calendrier respectif, en novembre et en février. De plus, les fameuses fenêtres seraient également réduites afin que les joueurs puissent jouer à la fois en sélection mais aussi disputer la compétition continentale avec leur club. La FIBA a aussi demandé à ce que les matchs d'Euroligue, disputés les jeudis et vendredis, soient déplacés au mardi précédent afin qu'ils n'empiètent pas sur les nouvelles rencontres internationales. Pour sa part, la Fédération internationale s'engage alors à déplacer ses propres matchs du jeudi au vendredi. Cette proposition convient en tout cas à la FIBA, selon un de ses cadres : "C'est une proposition raisonnable, nous espérons qu'elle sera analysée de manière juste et avec ouverture d'esprit". Ne reste donc plus qu'à attendre la réponse de l'Euroligue dans un feuilleton qui n'en finit décidément plus...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU