Coupe de France : Le Mans pulvérise Tours et se hisse en 8emes de finale

Coupe de France : Le Mans pulvérise Tours et se hisse en 8emes de finale©Media365

Aurélien CANOT, publié le samedi 14 novembre 2020 à 00h17

Le Mans a pulvérisé (110-54) Tours, co-leader de Nationale 1, vendredi dans la Sarthe en 16emes de finale de la Coupe de France.

Le Mans a fait redescendre Tours de son nuage. Le tout sans la moindre délicatesse (110-54 score final). Après avoir fait tomber Pau-Lacq-Orthez en 64emes de finale de la Coupe de France avant d'écarter ensuite de sa route une équipe qui évolue dans le même championnat que lui, les Sables d'Olonne, le co-leader de Nationale 1 se voyait bien ajouter le MSB à son tableau de chasse. Peu importe que le tirage au sort lui ait réservé un voyage dans la Sarthe sur les terres de l'ancien champion de France. Surtout que dans un Antarès à huis clos et face à des Manceaux n'ayant gagné qu'un match sur deux cette saison en Jeep Elite et qui n'avaient plus disputé de match officiel depuis le 28 octobre dernier et une défaite en Béarn face à... Pau-Lacq-Orthez, les Tourangeaux étaient confiants sur leurs chances de refaire le coup du 1er tour face à une autre équipe de l'élite du basket français. Malheureusement pour l'UTBM, il a très vite été ramené à la réalité. Impitoyable face aux coéquipiers de Vincent Pourchot, plus grand joueur français en activité (2,22 m) absent vendredi sur blessure, le MSB a lâché les chevaux dans le second quart-temps, remporté 35-7 par Scott Bamforth (22 points, 6 sur 10 à trois points) et les siens pour mener de pratiquement 40 points à la pause (61-25).


Brown et Bigote en remettent une couche



Il n'y avait dès lors plus aucun suspense, et les Manceaux ont pu tranquillement gérer leur (très large) avance lors d'une seconde mi-temps qui a encore vu le MSB, emmené par Bamforth mais aussi Brown (17 points), et Bigote (14 points) surclasser le pensionnaire de N1 grâce notamment à un petit festival derrière la ligne (17 sur 42).


Sans jamais avoir à forcer pour faire respecter la hiérarchie face à cette équipe tourangelle qui vise la montée en Pro B, Le Mans, quadruple vainqueur de l'épreuve (2016, 2009, 2004 et 1964) se hisse en huitièmes de finale. Tours, de son côté, va pouvoir se replonger dans son quotidien de Nationale 1, deux divisions en-dessous de la Jeep Elite et du Mans. Vendredi, cela a sauté aux yeux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.