Coupe de France (H) : Pau-Lacq-Orthez remporte sa première Coupe de France depuis quinze ans

Coupe de France (H) : Pau-Lacq-Orthez remporte sa première Coupe de France depuis quinze ans©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le samedi 23 avril 2022 à 19h48

Dans l'attente d'un nouveau titre depuis 2007, Pau-Lacq-Orthez a renoué avec son glorieux passé ce samedi en remportant la Coupe de France après sa victoire en finale contre Strasbourg (95-86) à l'AccorArena.


Pau, quinze ans après. Trois ans après avoir nettement dominé Boulazac, Strasbourg rêvait d'ajouter une troisième Coupe de France à son palmarès. Pour Pau-Lacq-Orthez, l'adversaire de la SIG dans cette finale 2022, le dernier titre remontait à beaucoup plus loin. Pire : il ne s'agissait pas du dernier sacre en Coupe de France pour l'Elan béarnais mais du dernier titre en date tout court des couleurs ayant vu débuter Boris Diaw. Une disette de quinze ans à laquelle les Palois ont mis fin samedi en remportant aux dépens des Alsaciens (95-86) la quatrième Coupe de France de leur histoire, sur le parquet de l'AccorArena. Comme ses voisines de Basket Landes dans la finale femmes, programmée juste avant, Pau-Lacq-Orthez a pu compter sur le soutien d'une véritable colonie de supporters venus du Béarn pour renouer avec son glorieux succès et ajouter une nouvelle ligne à son impressionnant palmarès quinze ans plus tard.

Pau un ton au-dessus



En revanche, contrairement à Céline Dumerc et ses coéquipières, poussées à deux prolongations par Bourges, Strasbourg n'a jamais réellement contesté la domination du sixième du classement en Betclic Elite. Pourtant pas en grande forme en championnat, où il reste sur trois défaites, l'ennemi historique de Limoges a en effet pris d'entrée les commandes et obligé la SIG à courir constamment après le score (26-20 après le premier quart-temps, 46-39 à la pause). Malgré les efforts de Jordan Howard, auteur de 19 points et meilleur marqueur de cette finale, Strasbourg n'a jamais su faire mieux que se rapprocher du futur vainqueur. Mais dés lors que Justin Bibbins (18 points) et ses coéquipiers ont appuyé de nouveau sur l'accélérateur, dans le dernier quart-temps, les Alsaciens, pas dans un grand soir, ont de nouveau lâché au score. Pau-Lacq-Orthez mérite amplement son trophée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.