Coupe de France (H/Demi-finales) : Strasbourg rejoint Boulazac en finale

Coupe de France (H/Demi-finales) : Strasbourg rejoint Boulazac en finale©Media365

Guillaume MARION, publié le dimanche 25 mars 2018 à 19h01

Après les quarts de finale samedi, Boulazac, vainqueur de Levallois (79-66), et Strasbourg, qui a dominé Nanterre (71-79), se sont qualifiés pour la finale de la Coupe de France, qui se déroulera le 21 avril prochain à l'AccorHotels Arena.

Boulazac peut écrire une nouvelle page de son histoire ! Ce dimanche, le club de Dordogne a dominé Levallois (79-66) à Trélazé et s'est qualifié pour la première fois de son histoire pour la finale de la Coupe de France. Pourtant privés de joueurs importants, comme de Klemen Prepelic et Louis Campbell, les Metropolitans ont posé des soucis en première période à Boulazac (38-39). Mais, en seconde période, grâce notamment à son arrière américain Karvel Anderson (23 points), les locaux ont su renverser la tendance pour l'emporter de 13 points. En face, Boris Diaw (13 points, 6 rebonds et 5 passes) et ses coéquipiers n'ont pas pu tenir la distance. "On n'a pas pris le match à la légère, mais on n'a pas joué quarante minutes, on a eu un gros trou. Ce n'était pas un coup de fatigue, on se déconcentre un peu, on ne continue pas, et on prend deux , trois gros paniers à trois points'', a d'ailleurs regretté Petr Cornelie, l'intérieur français de Levallois, dans des propos recueillis par L'Equipe.

Un peu plus tard, la SIG a rejoint Boulazac en finale de la Coupe de France. A Nanterre, Strasbourg n'a pas laissé longtemps les locaux espérer. Dès le début du match, les joueurs de Vincent Collet ont pris les devants au tableau d'affichage pour finalement l'emporter tranquillement (71-79). La blessure de Lahaou Konaté et les fautes de Johan Passave-Ducteil n'ont pas aidé pour l'équipe de Pascal Donnadieu. Surtout, qu'en face, Louis Labeyrie était déchaîné (18 points et 7 rebonds) avec dans son sillage David Logan (14 points) et Zack Wright (18 points). Sans titre depuis 2015 et... notamment une victoire en Coupe de France, Strasbourg tentera de mettre fin à cette disette le 21 avril prochain à l'AccorHotels Arena. "On a fait un bon match, mais on est tombé sur une équipe de Nanterre qui n'avait pas grand-chose à voir avec dimanche dernier (victoire 93-78, ndlr) en termes d'agressivité, d'intensité'', a notamment analysé Collet à l'issue de la rencontre.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.