Bleues : Gruda satisfaite de la réaction de son équipe

Bleues : Gruda satisfaite de la réaction de son équipe©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le dimanche 20 juin 2021 à 23h35

Mises en difficulté durant le premier quart-temps par la Russie, les Bleues ont su réagir pour ensuite s'imposer tel un rouleau compresseur (85-59) et valider leur billet pour les quarts de finale de l'Eurobasket. C'est cette réaction qui a satisfait la capitaine tricolore Sandrine Gruda.



Une victoire et la qualification directe pour les quarts de finale de l'Eurobasket féminin. Sandrine Gruda ne pouvait certainement pas espérer mieux pour sa 200eme sélection sous le maillot de l'équipe de France lors du match remporté face à la Russie (85-59). Peu après le buzzer, au micro de Canal+ Sport, la capitaine des Bleues a confirmé que ça a été « une très bonne soirée » sur le parquet du Rhénus, à Strasbourg « C'est ce qu'on voulait. On voulait cette première place du groupe pour aller en quarts de finale, a martelé Sandrine Gruda. On l'a eue mais ça n'a pas été simple. » En effet, les Russes ont mieux démarré la rencontre, faisant la course en tête dans les dix premières minutes « Durant le premier quart-temps, même si on y est plutôt en défense, on a eu une certaine maladresse en attaque qui fait qu'on reste quelque part à égalité avec les Russes », a noté l'intérieure des Bleues.

Gruda : « On a su trouver les ressources sur le moment »

La clé pour inverser la tendance a été « une défense beaucoup plus solide et un peu plus d'adresse » mais le facteur psychologique a sans doute aussi joué en faveur de l'équipe de France. « A partir du moment où on a pris l'ascendant psychologique sur elles, on a pu trouver des solutions beaucoup plus simples », a ajouté Sandrine Gruda. Mais ce que la capitaine des Bleues veut retenir de cette rencontre, c'est la réaction de ses coéquipières alors qu'elles étaient dans une situation inconfortable. « C'est la première fois où on a été derrière au score, on a été vraiment derrière, avec cinq ou six points de retard, rappelle la joueuse de Schio. Il fallait qu'on revienne au score puis qu'on passe devant. On a su trouver les ressources sur le moment pour pouvoir faire la différence et, ça, c'est important. » Maintenant, les joueuses de Valérie Garnier vont bénéficier de deux jours de repos avant un quart de finale face à la Bosnie-Herzégovine ou à la Croatie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.