Alexis Ajinça prend sa retraite

Alexis Ajinça prend sa retraite©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le vendredi 26 novembre 2021 à 18h45

Agé de 33 ans et sans club depuis deux ans et demi, le pivot international français Alexis Ajinça a annoncé ce vendredi qu’il prenait sa retraite, après avoir porté le maillot de huit clubs, et celui de l’équipe de France à 39 reprises.



Après Kevin Séraphin, Joakim Noah et Ian Mahinmi, c’est un autre intérieur majeur du basket français du XXIeme siècle qui annonce sa retraite en l’espace d’un peu plus d’un an. Ce vendredi, deux ans et demi après avoir joué son dernier match, Alexis Ajinça a confirmé qu’il arrêtait sa carrière, à 33 ans. « Le temps est venu pour moi de tourner la page de joueur professionnel. Le basket m’a énormément apporté. Je remercie les fans, clubs, coachs, bénévoles et mes coéquipiers pour tous ces moments. Je remercie mes amis et ma famille qui m’ont toujours soutenu », écrit le natif de St-Etienne dans un message sur Twitter, accompagné d’un dessin de lui entouré des différents maillots de sa carrière.

Trois franchises NBA en trois ans

Formé au Centre fédéral puis à Pau-Orthez, où il a débuté sa carrière professionnelle en 2006, Alexis Ajinça a ensuite passé une saison à Hyères-Toulon, avant d’être drafté en 20eme position par les Charlotte Bobcats en 2008 (l’année de la draft de Derrick Rose, Russell Westbrook, Kevin Love ou encore Nicolas Batum). Il a disputé 31 matchs pour sa première saison outre-Atlantique, mais seulement 6 la suivante, où il est souvent envoyé en D-League. Le pivot français est transféré à Dallas pour la saison 2010-11, la saison du titre pour les Texans, mais il est parti bien avant les play-offs, direction Toronto en janvier 2011. Au Canada, le Stéphanois joue 24 rencontres. C’est ensuite l’heure du lock-out en NBA, et Ajinça décide de faire une pige à Hyères-Toulon (21 points de moyenne !), et finalement de rester en France, à Strasbourg, de décembre 2011 à décembre 2013. Brillant sous le maillot de la SIG, avec qui il devient vice-champion de France, Ajinça fait son grand retour en NBA, du côté de New Orleans.

Un beau parcours chez les Pelicans... et une fin brutale

En quatre saisons chez les Pelicans, il va disputer 225 matchs, dont trois en play-offs en 2015 contre les futurs champions Golden State. C’est durant cette période qu’il bat son record de points en NBA : 28 contre les Lakers en avril 2016. Mais en octobre 2018, c’est le début de la fin pour le Français, qui revient d’une blessure à un genou qui l'a écarté des parquets pendant un an. Il est envoyé chez les Clippers, qui le coupent dans la foulée. Il décide alors de rentrer en France et de signer à l’ASVEL, mais les choses se passent mal avec l’entraîneur Zvezdan Mitrovic et son contrat est rompu le 1er mars 2019. Il n’a depuis plus joué le moindre match, et un mois après la sortie de son livre « La vue d’ici », il a donc annoncé ce vendredi la fin de sa carrière. Une carrière qui aura également été marquée par 39 sélections (275 points) en équipe de France entre 2009 et 2016, avec à la clé un titre de champion d’Europe décroché en 2013. De cette équipe médaillée d’or en Slovénie, il est le cinquième à avoir arrêté sa carrière, après Johan Petro, Tony Parker, Florent Piétrus et Boris Diaw.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.