WRC : Toyota pourra compter sur Ogier en Nouvelle-Zélande

WRC : Toyota pourra compter sur Ogier en Nouvelle-Zélande©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 04 septembre 2022 à 14h15

Après avoir pris part à trois rallyes cette saison, Sébastien Ogier sera présent au départ du rallye de Nouvelle-Zélande, prévu à la fin du mois de septembre.



Après le Rallye Monte-Carlo, le Portugal et le Kenya, place à la Nouvelle-Zélande. Engagé sur un programme partiel avec Toyota, Sébastien Ogier a confirmé ce dimanche qu'il s'alignera au départ du rallye organisé aux antipodes du 29 septembre au 2 octobre prochains au volant de la GR Yaris Rally1. Absent du calendrier du WRC depuis la victoire de Sébastien Loeb en 2012, le rallye de Nouvelle-Zélande était « en haut de la liste des épreuves » auxquelles l'octuple champion du monde souhaitait participer cette saison, lui qui n'y a pris part qu'une seule fois, quand il a pris la deuxième place derrière celui qui est désormais son patron, Jari-Matti Latvala, en 2010. « Le rallye en lui-même est vraiment magnifique, a-t-il confié. Les routes figurent parmi les meilleures au monde pour faire du rallye. Et je suis tombé amoureux de la diversité et de la nature du pays. »

Ogier : « C'est difficile de repenser à 2010 »

Sébastien Ogier ne le cache pas, il a « une histoire inachevée en Nouvelle-Zélande », douze ans après avoir vu ce qui pouvait être sa toute première victoire en WRC lui échapper à trois virages de la ligne d'arrivée de la toute dernière spéciale. « C'est difficile de repenser à 2010, car j'étais en quête de ma première victoire. C'est toujours une étape importante dans une carrière, a ajouté le Gapençais. J'ai eu la chance de remporter ma première victoire trois semaines plus tard, au rallye du Portugal, donc je n'ai pas eu à attendre trop longtemps. » S'il n'a plus été au volant de la Yaris depuis la fin du mois de juin dernier, Sébastien Ogier entend tout faire pour aller chercher un très bon résultat, lui qui a terminé deuxième sur le Monte-Carlo. « Je m'attends à être compétitif et j'espère décrocher d'autres victoires à l'avenir. Les routes sont magiques pour faire du rallye en Nouvelle-Zélande. On n'a pas cette cambrure des routes en Europe, avec cette fluidité. C'est très attractif pour un pilote de rallye. » En conséquence, Esapekka Lappi cède sa place au Français pour ce qui sera la onzième manche de la saison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.