WRC - Rallye de Turquie : Evans s'impose et prend la tête du Championnat

WRC - Rallye de Turquie : Evans s'impose et prend la tête du Championnat©Panoramic, Media365

Aurélien CANOT, publié le dimanche 20 septembre 2020 à 13h20

A l'issue d'une ultime spéciale enlevée par Thierry Neuville, Elfyn Evans, deuxième, remporte son deuxième rallye cette saison après son succès en Suède d'avant-confinement. Le Gallois prend la tête du Championnat.

ES12 (Marmaris 2/Power Stage, 7,05 km) : Neuville termine en beauté, Evans remporte le rallye et prend la tête

Quel dimanche pour Elfyn Evans (Toyota) ! Passé en tête dans l'ES9 après la pluie de crevaisons de ses adversaires alors qu'il avait entamé cette dernière journée en quatrième position, le Gallois a résisté jusqu'au bout à la pression de Thierry Neuville (Hyundai). Encore deuxième de l'ultime spéciale (Power Stage) remportée par le Belge, Evans conserve un peu plus de 35 secondes sur son dauphin à l'arrivée pour signer son deuxième succès cette saison après sa victoire en Suède en février dernier lors de la deuxième manche de la saison. Le pilote de 31 ans s'empare par la même occasion de la première place du classement général du Championnat du Monde à deux rallyes de la fin (Sardaigne et Belgique), avec désormais 97 points devant Sébastien Ogier (Toyota, 79 points), l'ancien leader et équipier d'Evans ayant été contraint d'abandonner durant l'avant-dernière spéciale sur surchauffe moteur.

119eme podium pour Loeb à 46 ans !

Bon week-end en revanche pour Sébastien Loeb. Au volant de sa Hyundai, l'Alsacien, troisième et qui a peut-être disputé là à 46 ans sa dernière sortie en WRC (interrogé à ce sujet après l'arrivée, il n'a pas souhaité répondre), a réussi l'exploit de grimper sur le podium pour la 119eme fois de sa carrière alors qu'il avait été victime dans l'ES9 d'une crevaison qui aurait pu lui faire perdre toute illusion. Sans cette crevaison, le nonuple champion du monde, qui termine à un peu moins d'une minute du vainqueur, aurait même peut-être pu lutter avec Evans jusqu'au bout.



ES11 (Çetibeli 2, 38,15 km) : Ogier en reste là, Evans toujours devant

Le retour à Çetibeli quelques heures seulement après l'hécatombe du premier passage s'annonçait de nouveau dévastateur. Malheureusement, il s'est avéré fatal à Sébastien Ogier (Toyota). Cette fois, le Français n'a pas crevé, mais il n'a pas gagné au change, puisqu'il a été victime d'une surchauffe du moteur de sa Yaris qui l'a obligé à abandonner sa voiture ainsi que ses dernières illusion de victoire. En revanche, Elfyn Evans (Toyota) continue de foncer tout droit vers son deuxième succès cette saison après la Suède. Deuxième de cette ES11 venue doucher les espoirs d'Ogier, derrière l'inévitable Thierry Neuville (Hyundai) - sixième temps scratch pour le Belge depuis le début de ce rallye de Turquie - le Gallois garde les commandes à une spéciale de la fin avec près de 37 secondes d'avance sur son dauphin. Sébastien Loeb (Hyundai), qui n'a pas crevé lui non plus cette fois sur ce terrain truffée de cailloux, retrouve le podium, à 19 secondes de Neuville.


ES10 (Marmaris 1, 6,22 km) : Neuville réagit et déloge Ogier, Evans garde les commandes

Avant d'y revenir plus tard dans la journée pour une Power Stage à laquelle participera Ott Tänak (Hyundai), de nouveau dans la course (il avait abandonné samedi), Thierry Neuville (Hyunbdai), visiblement remis de sa mésaventure de la spéciale précédente, laisse tous ses rivaux dans son rétroviseur sur l'ES10, bouclée dans un temps canon par le Belge, plus rapide que les deux Français Sébastien Ogier (Toyota) et Sébastien Loeb (Hyundai). Neuville récupère ainsi immédiatement la place de deuxième derrière Elfyn Evans (Toyota), toujours leader en dépit des nombreux soucis qu'il a rencontrés dans cette spéciale. Après avoir été à deux doigts de manquer le départ, le Gallois a ensuite calé dans un virage en épingle. Finalement, Evans limite la casse, en ne perdant que quelques secondes dans son malheur. Mais il a eu très chaud.


ES9 (Çetibeli 1, 38,15 km) : Les cadors crèvent tous, Evans nouveau leader

Coup double pour Elfyn Evans. Au pied d'un podium dominé par Thierry Neuville (Hyundai) devant les deux Français Sébastien Ogier (Toyota) et Sébastien Loeb (Hyundai), samedi soir à l'issue de la deuxième journée du rallye de Turquie, le Gallois signe le meilleur temps de l'ES9, première spéciale de cette troisième et dernière journée, devant Ott Tänak (Hyundai) et prend du même coup les commandes du classement provisoire. Evans est l'un des seuls prétendants à la victoire finale à être sorti indemne de cette spéciale disputée sur une route jonchée de grosses pierres qui a donné lieu à l'hécatombe annoncée. Tous les favoris ou presque (Ogier, Neuville, Loeb, Rovanperä, Suninen, Lappi...) ont en effet crevé et ont dû s'arrêter pour changer de roue. A ce jeu, Ogier s'en est le mieux sorti, avec un arrêt extrêmement rapide qui a permis au Gapençais de perdre moins de temps que ses concurrents. Résultat : le sextuple champion du monde reprend la deuxième place. Loeb, lui, a tenté un coup de poker en allant jusqu'au bout avec sa roue crevée, mais, dans la manœuvre, l'Alsacien a surtout perdu beaucoup, et recule à la quatrième place. Le retour à Çetibeli, lors de l'ES11, s'annonce d'ores et déjà terrible.


RALLYE - WRC / TURQUIE
Classement final - Dimanche 20 septembre 2020
1- Elfyn Evans - Scott Martin (GBR-GBR/Toyota) en 2h43'02"7
2- Thierry Neuville - Nicolas Gilsoul (BEL-BEL/Hyundai), à 35"2
3- Sébastien Loeb - Daniel Elena (FRA-FRA/Hyundai) à 59"4
4- Kalle Rovanperä - Jonne Halttunen (FIN-FIN/Toyota) à 2'35"9
5- Gus Greensmith-Elliott Edmondson (GBR-GBR/Ford), à 4'08"3
...


Vainqueurs de spéciales
Neuville : 7 (ES1, ES5, ES6, ES7, ES10, ES11 et ES12)
Ogier : 3 (ES2, ES3 et ES4)
Loeb : 1 (ES8)
Evans : 1 (ES9)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.