WRC : Pas de manche en Grande-Bretagne lors de la saison 2023

WRC : Pas de manche en Grande-Bretagne lors de la saison 2023©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 31 août 2022 à 17h42

Le calendrier de la saison 2023 du championnat du monde des rallyes ne comportera pas de manche en Grande-Bretagne, qui n'a plus accueilli le WRC depuis 2019.



La Grande-Bretagne devra encore attendre. Alors que le « RAC » a longtemps été la manche de clôture du championnat du monde des rallyes (WRC), l'épreuve britannique est portée disparue depuis 2019 et la victoire d'Ott Tänak sur les chemins de terre du pays de Galles. Alors qu'un retour était prévu en 2021 mais a finalement été mis de côté en faveur d'une épreuve en Belgique, il en a été de même cette année. En effet, si un créneau avait été réservé dans le courant du mois d'août pour un rallye de Grande-Bretagne organisé en Irlande du Nord poussé par l'homme d'affaires Bobby Willis, le projet a capoté car les autorités locales n'ont pas donné leur aval à un tel événement. Alors que le pessimisme était de mise il y a quelques semaines, le responsable des épreuves du WRC Simon Larkin a confirmé dans des propos recueillis par le magazine Autosport que la Grande-Bretagne devra une nouvelle fois passer son tour.

La Grande-Bretagne reste dans le viseur

Alors que le WRC devrait voir son calendrier passer de treize à quatorze manches en 2023, dont huit seront organisées en Europe, Simon Larkin a affirmé que « la manche au Royaume-Uni n'aura pas lieu en 2023 » malgré le fait que le pays est « un marché essentiel ». « Bobby Willis a fait de gros efforts pour créer une manche excitante en Irlande du Nord, ce qui est très intéressant pour nous, et nous allons continuer de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour l'aider dans sa tâche », a ajouté le responsable du WRC. Comme la F1, le rallye doit faire face à un nombre de pays candidats qui dépasse la capacité actuelle du calendrier. « Nous pensons que nous allons être en mesure de choisir les meilleures manches, tant sur le plan sportif que commercial et logistique, ce qui est en définitive un problème de riche », a ajouté Simon Larkin. Un calendrier qui devrait voir le retour du Mexique pour la première fois depuis 2020 mais qui devrait également reprendre une expansion vers le Moyen-Orient.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.