Rallye - WRC : " Un beau jour " pour Ogier

Rallye - WRC : " Un beau jour " pour Ogier©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le dimanche 06 décembre 2020 à 15h33

Sacré champion du monde des rallyes pour la septième fois de sa carrière, Sébastien Ogier (Toyota) n'a pas caché sa joie à l'arrivée du rallye de Monza, au terme d'une saison raccourcie mais consistante.


Après 2013, 2014, 2015 et 2016 avec Volkswagen, et 2017 et 2018 avec M-Sport, Sébastien Ogier a décroché son septième titre mondial ce dimanche à Monza, pour un troisième constructeur différent, Toyota. Le pilote français de bientôt 37 ans a savouré sa victoire, qui a été difficile à aller chercher, puisque c'est son coéquipier Elfyn Evans qui était leader du championnat avant le dernier rallye de la saison. Vainqueur au Mexique et à Monza, deuxième à Monte-Carlo, troisième en Estonie et en Sardaigne, quatrième en Suède et contraint à l'abandon en Turquie, Sébastien Ogier a signé une saison aussi solide que régulière. Et il s'en réjouit !

Ogier : "On n'a pas fait de vraie erreur de pilotage cette année"

« C'est vraiment incroyable. Ça a été un week-end très difficile et la dernière spéciale n'était pas la plus plaisante de la saison. Il fallait survivre dans ces conditions défoncées. Je suis désolé pour Elfyn. On a eu une belle lutte tous les deux cette saison et je suis sûr que ce sera pareil l'année prochaine. L'équipe a fait du super travail. Ça a été une saison très forte, très consistante. Et maintenant, on va faire une saison de plus et j'ai hâte d'y être. La voiture a tout le temps été performante. C'est toujours un plaisir de conduire la Yaris. Ça a été une saison très particulière, on ne s'en cache pas. Malgré tout, on a fait notre boulot du mieux qu'on a pu. On a été très solide toute la saison avec Julien (Ingrassia, son copilote), on n'a pas fait de vraie erreur de pilotage cette année. C'est plutôt bon. Ce week-end, la seule chance qu'on avait, c'était de mettre la pression au maximum sur Elfyn. Dans un sens, c'est bien pour nous qu'on ait pu en profiter. On passe à côté du titre constructeurs, mais dans ce cas je n'aurais pas eu le titre pilotes, donc je ne vais pas me plaindre, c'est un beau jour pour moi », a déclaré le désormais sextuple champion du monde au micro du WRC et de Canal+.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.