Rallye - WRC - Portugal : Loeb abandonne une nouvelle fois

Rallye - WRC - Portugal : Loeb abandonne une nouvelle fois©Panoramic, Media365
A lire aussi

Clément Pédron, Media365, publié le samedi 21 mai 2022 à 11h50

Au lendemain de son erreur dans un virage qui lui a valu une roue arrière cassée, Sébastien Loeb a vécu une nouvelle journée galère lors de la deuxième spéciale de ce samedi. Cette fois-ci, il semblerait que sa voiture ait décidé de le lâcher.



Sébastien Loeb et sa co-pilote Isabelle Galmiche sont à nouveau "out" pour le restant de la journée. Vendredi, celle-ci s'était déjà mal passée en raison d'une erreur du nonuple champion du monde dans le premier virage du cinquième secteur de la deuxième journée du rallye du Portugal. "Je me suis fait surprendre par le manque de grip sans trop comprendre pourquoi, expliquait Loeb après la course dans des propos retranscrits par l'Équipe. La voiture a décroché direct, s'est appuyée sur l'arrête d'un muret à la sortie du virage et la roue a cassé. C'est con, parce qu'on était pas mal jusque-là." Avant cette faute, le pilote de 48 ans était plus que bien placé au classement général. Contraint à l'abandon en raison de cette casse, le duo français repartait de l'avant ce samedi matin pour la suite des hostilités.

Deux abandons de suite pour Loeb

Alors que la Ford Puma M-Sport avalait le quatorzième kilomètre de la spéciale numéro 11 dans un rythme intéressant, elle subissait d'un coup, une perte de puissance. 70 km/h, puis 60 km/h, puis 50 km/h... Sébastien Loeb ne maîtrisait quasiment plus rien. "C'est comme si le moteur s'était arrêté, remarque le pilote à Isabelle Galmiche dans l'habitacle. On va s'arrêter là." Après avoir redémarré l'électronique et notamment le système hybride, le Français est reparti quelques instants avant de comprendre la cause de l'incident. "Elle est en panne, je suis à fond mais je n'ai pas de puissance, peut-on entendre alors qu'il ne dépasse pas les 60 km/h. Je pense qu'on a perdu le turbo, on va se garer, on va pas s'amuser à aller plus loin." Quelques minutes après la panne, M-Sport officialisait l'abandon du vétéran tricolore pour le restant de la journée. Le deuxième de suite. Un forfait "bienvenu" pour le reste des pilotes, à commencer par Elfyn Evans, le leader après neuf spéciales, vendredi soir. Sébastien Ogier, contraint à l'abandon la veille, est parti avec un retard de 17 minutes sur la spéciale. Il a également connu des mésaventures, d'abord lorsque sa Yaris est restée bloquée dans un fossé près de la route, puis au cours de la 12eme spéciale où il a dû de nouveau s'arrêter. Sale journée pour les ténors français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.